Publicité
Accueil > Vie professionnelle > Ordre national des médecins
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-10-23
Vie professionnelle

Tags:
L'Ordre des médecins réaffirme sa légitimité à être présent au sein des ARS  - Vie professionnelle
L'Ordre des médecins réaffirme sa légitimité à être présent au sein des ARS

En réaction à la présentation en Conseil des Ministres du projet de loi «Hôpital, patients, santé et territoires », le Conseil national de l’Ordre des médecins dénonce son absence des Agences régionales de Santé et réaffirme sa pleine légitimité à y participer.

Publicité

Les missions dévolues par la Loi à l’Ordre des Médecins affirment son rôle en matière de Santé Publique et de qualité des soins. La loi de 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé prévoit par l’introduction de l’article R.4124-11 du Code de la Santé Publique le rôle des Conseils régionaux de l’Ordre.
L’expertise de l’Ordre, notamment dans l’évaluation de la démographie médicale et de la permanence des soins est plus que jamais nécessaire pour répondre avec pragmatisme aux enjeux de l’accès aux soins. Son apport est tout aussi essentiel pour une réponse satisfaisante à tous les besoins de soins dans le respect de la déontologie médicale et de l’indépendance professionnelle des médecins.

« Peut-on imaginer que des instances chargées d’organiser localement l’accès aux soins n’intègrent pas ce qui fait le cœur de la médecine, à savoir les médecins ? », souligne le Dr Legmann, Président du Conseil national de l’Ordre des médecins.
L’organisation voulue régionalisée de la santé et de l’accès aux soins, mission des Agences Régionales de Santé (ARS), ne peut se concevoir sans la présence en leur sein de la représentation des professionnels de santé.

L’Ordre des médecins est la seule instance regroupant tous les médecins, quel que soit leur statut d’exercice. Il n’est pas concevable que ses Conseils régionaux qui rassemblent les compétences des Conseils départementaux, ne participent pas à l’organisation régionale de la santé par leur présence au sein des ARS.

Veut-on donner à la population une organisation de santé dont les médecins ne seraient que les outils ? La médecine serait-elle chose trop sérieuse pour que les médecins et leur Ordre s’en occupent ?

Ceci a été exposé par le Président Legmann à Madame Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2008-10-23 par Conseil National de l'Ordre des Medecins
Source: Conseil National de l'Ordre des MedecinsAccéder à la source


Publicité

En savoir plus