Publicité
Accueil > Vie professionnelle > Ordre national des médecins
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-11-25
Vie professionnelle

Tags:
15 coups de fouet par semaine pendant 15 ans de prison ! L'Académie de médecine et le CNOM dénoncent un acte de barbarie  - Vie professionnelle
15 coups de fouet par semaine pendant 15 ans de prison ! L'Académie de médecine et le CNOM dénoncent un acte de barbarie

L’Académie nationale de médecine et le CNOM expriment leur colère et leur indignation devant la barbarie et la parodie de justice qui frappe des médecins égyptiens, Mohamad Raouf et Chawqi Abd-Rabbo condamnés en octobre dernier, en appel, à une peine de 15 ans de prison et à 1 500 coups de fouets en Arabie saoudite pour avoir fait leur devoir de prescription..

Publicité

Les condamnés n’ont pas eu la possibilité de se défendre. Leur cas n’est pas isolé et d’autres médecins croupissent depuis de longues années dans les prisons saoudiennes.

Ces deux médecins ont été condamnés pour avoir « provoqué la dépendance d’une patiente saoudienne à la morphine » sans procès digne de ce nom ni expertise médicale. (En fait, la patiente, épouse d’une importante personnalité saoudienne, aurait abusé de la prescription pour obtenir d’un hôpital étatique de Riyad des doses bien supérieures à celles recommandées par les médecins)

Les condamnés doivent recevoir 1 500 coups de fouet au rythme de 15 par semaine et resteront 15 ans en prison.
Le fouet est une punition courante en Arabie saoudite. Il est administré à intervalles pour éviter que le prisonnier ne meure des suites de ses blessures

La flagellation est un acte de torture, une peine cruelle, inhumaine et dégradante. L’article 5 de la déclaration universelle des droits de l’homme prohibe la soumission à la torture ou à des peines ou des traitements cruels, inhumains ou dégradants.

L’Arabie saoudite, en tant qu’Etat signataire de la convention internationale contre la torture, est tenue de se conformer à ses règles.

L’Académie nationale de médecine et l’Ordre national des médecins appellent à une mobilisation la plus large possible pour que ces sanctions et ce jugement soient levés dans les plus brefs délais.

Article écrit le 2008-11-25 par Conseil National de l'Ordre des Medecins
Source: Conseil National de l'Ordre des MedecinsAccéder à la source


Publicité

En savoir plus