Publicité
Accueil > Vie professionnelle > MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-01-23
Vie professionnelle

Tags:
Gardes:   MG France confirme sa détermination pour un dispositif volontaire. - Vie professionnelle
Gardes: MG France confirme sa détermination pour un dispositif volontaire.

Parmi les 120.000 médecins libéraux, seuls les médecins généralistes effectuaient jusqu'à ce jour l'obligation déontologique de la garde. Ils s'étaient organisés bénévolement, sans moyens, ni reconnaissance au sein de 3.100 secteurs de gardes (répertoire de la cartographie de MG Urgence).

Publicité

Cet engagement bénévole est enfin reconnu dans la loi comme une mission d' intérêt général. MG France considère qu'il s'agit de la simple mise en conformité des textes réglementaires avec la réalité observée. Et qu'il n'y a donc pas lieu à une communication catastrophique de la part d' organisations hospitalières « sur les conséquences désastreuses liées au volontariat ».

Bien au contraire, MG France constate que le dispositif d'astreinte conventionnelle volontaire et rémunérée s'est étendu rapidement sur le territoire. La notion d'engagement volontaire n'est donc pas un handicap à la mise en place d'un système efficace garantissant une disponibilité médicale de proximité à la population. Plus de 30.000 généralistes sont engagés dans l'astreinte sur tout le territoire, et plus de 16.000 ont été indemnisés sur 51 départements opérationnels en décembre.

La rapidité d'installation de nouveaux modes de permanence des soins comme les Maisons Médicales de Garde, tout comme les dispositifs de régulation libérale des appels contredisent les visions négatives portées sur le processus de réforme en cours.

MG France privilégiera toujours l'amélioration des conditions d'exercice des médecins. Pour la garde, cela passe par la mise à disposition de moyens, personnels et locaux plutôt que par l'obligation.

Il faut permettre aux médecins volontaires d'assumer librement et efficacement cette mission d'intérêt général enfin reconnue dans la loi.

Article écrit le 2003-01-23 par MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Source: MG France (syndicat de Medecins Généralistes)Accéder à la source


Publicité

En savoir plus