Publicité
Accueil > Vie professionnelle > MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-02-13
Vie professionnelle

Tags:
MG France s'oppose à la création d'une sous discipline de gynécologie médicale sans compétence en obstétrique. - Vie professionnelle
MG France s'oppose à la création d'une sous discipline de gynécologie médicale sans compétence en obstétrique.

Le Conseil National des Etudes Médicales (CNEM) s'est réuni vendredi pour donner son avis sur le nombre de stage de formation disponible pour chaque spécialité. Il tient compte des avis des Conseils Régionaux des Etudes Médicales, des places dans les services hospitaliers et des avis des représentants de la profession et des étudiants.

Publicité

Le CNEM a donné un avis défavorable à l'attribution de postes d'internes
réservés à la seule formation en gynécologie médicale. MG France s'en félicite et a soutenu en séance la proposition du CNEM de redéployer les 37 postes ainsi libérés en priorité pour la formation d'un plus grand nombre d'internes en chirurgie et en anesthésie réanimation.

MG France rappelle son opposition au découpage de la spécialité
Gynécologie-Obstétrique en deux spécialités distinctes (création d'une
"soit-disant" spécialité de gynécologie "simple" qui n'existerait qu'en
France).

MG France considère que cette revendication de quelques gynécologues vise surtout à leur éviter les contraintes professionnelles liées à la prise en charge de la grossesse et de l'accouchement.

Article écrit le 2003-02-13 par MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Source: MG France (syndicat de Medecins Généralistes)Accéder à la source


Publicité

En savoir plus