Publicité
Accueil > Vie professionnelle > MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-06-11
Vie professionnelle

Tags:
MG France appelle la Mutualité à faire le choix de la responsabilité partagée - Vie professionnelle
MG France appelle la Mutualité à faire le choix de la responsabilité partagée

Alors que les caisses d'assurance-maladie affrontent une grave crise financière (16 milliards d'euros de déficit cumulé en 2002-2003), pour les ¾ relevant d'une insuffisance de recettes mais pour ¼ d'une croissance non maîtrisée des dépenses, MG France confirme son engagement dans un processus de réforme basé sur une « responsabilité partagée » entre l'ensemble des acteurs qu'ils soient gérants, patients ou professionnels.

Publicité

Cette responsabilité partagée passe nécessairement par un bon usage du système de soins, reposant sur une pleine synergie de ses différentes composantes.

1.Médecine générale en première intention, facile d'accès, dans une offre de soins de proximité coordonnée avec les autres professions de santé (Pharmaciens, Biologistes, Dentistes, Infirmières et Rééducateurs)

2.Médecine spécialisée, de deuxième intention hors les cas d'urgence, avec une triple garantie : délais d'intervention raisonnable, échange d' information avec le médecin généraliste choisi par le patient, et respect des tarifs conventionnels

3.Médecine hospitalière, privée ou publique, hors la réponse spécifique aux urgences. Centrée sur les technicités lourde, les avis d'expertise ou les pathologies complexe, et pour tous les soins relevant d'un séjour en établissement, sa performance est liée à la coordination qu'elle établi avec l'ensemble des autres acteurs de la chaîne de soins.

MG France, dont le Président (Docteur Pierre Costes) sera présent vendredi à Toulouse au Congrès de la Mutualité Française, appelle les complémentaires mutualistes à s'inscrire dans le processus de réforme en participant à la régulation de l'accès aux soins sur une base médicalisée.

Sauf à s'orienter vers un système de santé simplement marchand, avec son cortège de sélection des patients, sélection des risques et sélection des professionnels, la participation responsable des complémentaires est indispensable pour favoriser, par un meilleur remboursement, les comportements de soins vertueux.

Pour ce qui relève d'un choix de confort personnel, à l'instar de la visite à domicile sans justification médicale ou du refus d'utilisation de médicaments génériques, la participation des patients doit rester entière.

Article écrit le 2003-06-11 par MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Source: MG France (syndicat de Medecins Généralistes)Accéder à la source


Publicité

En savoir plus