Publicité
Accueil > Vie professionnelle > MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2003-09-12
Vie professionnelle

Tags:
Plus de 46 000 Médecins Généralistes ont effectué des actes au mois d'août 2003  - Vie professionnelle
Plus de 46 000 Médecins Généralistes ont effectué des actes au mois d'août 2003

Entre 46 000 et 48 000 médecins généralistes différents ont effectué des actes avec télétransmission des feuilles de soins électroniques (FSE) au mois de juin, juillet et août 2003.

Publicité

Ce nombre est inférieur au nombre de généralistes présents, car il existe un certain nombre de professionnel qui n'effectue pas de FSE Sesam Vitale.

MG France attend les chiffres issues de la liquidation des feuilles de soins, y compris les feuilles de soins papier, pour la même période avant de donner le nombre exact de médecins présents auprès de la population en cette période de canicule.

D'ores et déjà, contrairement aux premières déclarations précédant ou accompagnant le rapport Lalande, MG France affirme que la médecine générale ne ferme pas en été. Bien au contraire, sa présence est confirmée.

Des éléments chiffrés ont été posés sur le bureau du Ministre lors de la rencontre du 12 septembre au matin.

Ces premiers éléments, qui ne demandent qu'à être enrichis et confortés par des données consolidées sont suffisant pour contredire les premières déclarations précédant ou accompagnant le rapport Lalande.

Non, la médecine générale ne ferme pas en été. Pas plus que les soins infirmier ou autres professionnels et notamment ceux qui accompagnent au jour le jour la population âgée.

MG France considère que ces professionnels méritent tout autant que d'autre la considération pour leur effort de soins dans la période difficile que nous venons de vivre.

Avec ou sans blouse, salarié ou libéral, fonction publique ou établissement privé, la chaleur était la même, l'engagement auprès des patients était le même, l'émotion tout aussi partagée.

MG France attend que le ministre montre l'attention du Gouvernement pour ces professionnels qui n'ont pas démérité. Et que cette attention se traduise autrement que par l'envoi des inspecteurs de l'Igas.

Article écrit le 2003-09-12 par MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Source: MG France (syndicat de Medecins Généralistes)Accéder à la source


Publicité

En savoir plus