Publicité
Accueil > Vie professionnelle > MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-06-29
Vie professionnelle

Tags:
Permanence de soins : le Président de MG France écrit à Jean marie Spaeth  - Vie professionnelle
Permanence de soins : le Président de MG France écrit à Jean marie Spaeth

Permanence de soins : le Président de MG France écrit à Jean marie Spaeth

Publicité

Monsieur Jean Marie SPAETH
Président CNAMTS
26-50 avenue du Professeur Lemierre
75020 PARIS


Monsieur le Président,

Les instances de MG France ont pris connaissance du projet de protocole d'accord sur la permanence de soins daté du 25 juin 2004.

Comme vous, elles partagent la volonté d'améliorer tant les conditions d'exercice de médecins généralistes dans leur mission de permanence des soins que les garanties d'accès aux soins de la population, sur tout le territoire dans un dispositif régulé.

Cette double contrainte impose des solutions quelquefois transitoires mais toujours évolutives tant il est difficile de passer d'un accès aux soins du type "où je veux, quand je veux, autant de fois que je veux et toujours remboursé" à une offre de soins organisée, posant des modes d'emploi pour les patients, avec des soins primaires parfaitement identifiés, notamment fléchés par le niveau de remboursement.

Ainsi ce projet de protocole emporte l'adhésion de notre organisation car il s'inscrit dans une démarche dynamique, collant au plus près aux réalités et aux diversités observées, toujours fondée sur le volontariat, en permanence suivie, évaluée, et le cas échéant corrigée.

Au vu des difficultés de compréhension du mécanisme technique retenu en ce qui concerne la nouvelle astreinte, et avant même sa mise en œuvre, la première correction à mener porte sur le dispositif de dégressivité qui en l'état, et bien que l'astreinte qui évolue positivement vers un principe de minimum de rémunération garantie soit en elle-même revalorisée, ne saurait être retenu à l'identique.

Au-delà, il nous faudra, en même temps que le protocole trouve sa traduction en avenant conventionnel, ouvrir deux chantiers qui mettent en jeu tout autant l'assurance maladie, les médecins généralistes que les pouvoirs publics dans leur dimension territoriale ou judiciaire. Il s'agit de la situation des médecins généralistes éloignés des structures d'urgence hospitalière et ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2004-06-29 par MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Source: MG France (syndicat de Medecins Généralistes)Accéder à la source


Publicité

En savoir plus