Publicité
Accueil > Vie professionnelle > MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-06-09
Vie professionnelle

Tags:
Permanence des soins : Retour à une garde à l'ancienne....INACCEPTABLE  - Vie professionnelle
Permanence des soins : Retour à une garde à l'ancienne....INACCEPTABLE

Retour à une garde « à l’ancienne » y compris la journée, suppression des majorations de garde pour le samedi, et mise sous condition de la revalorisation de l’astreinte, sont des éléments inacceptables pour les généralistes.

Publicité

Retour à une garde « à l’ancienne » y compris la journée, suppression des majorations de garde pour le samedi, et mise sous condition de la revalorisation de l’astreinte, sont des éléments inacceptables pour les généralistes. MG France dénonce les reculs de l’avenant conventionnel sur la permanence de soins.

Recul inacceptable

•Alors que la convention des généralistes limitait la permanence des soins aux nuits, dimanches et jours fériés, hors les ouvertures usuelles des cabinets, les signataires de la convention ont réintroduit la garde à l’ancienne, 24H sur 24, 7 Jours sur 7 y compris dans la journée (Art 1er).

•Alors que les négociations menées et conclues en juillet 2004 avaient étendu au samedi après-midi les majorations des actes des médecins d’astreinte, ouvrant ainsi aux médecins généralistes le droit à bénéficier à un repos de WE, les signataires de la convention ont exclu l’application des majorations des actes de PDS régulés effectués le samedi.

•Alors que l’accord signé par les caisses en juillet 2004 fixait l’acte majoré du WE, y compris le samedi, à 50 euros, le texte signé ramène cette valeur à 45,5 euros.


Augmentations immédiates et garanties pour les médecins spécialistes, effets d’annonce pour les médecins généralistes.

•Quand les astreintes sont portées à 150 et 228 euros, sans délais et sans conditions pour les spécialistes, la revalorisation des astreintes des médecins généralistes est soumise à une nouvelle organisation des secteurs de garde, sous condition de concentration des secteurs promulguée par arrêté préfectoral.

•Les majorations des actes de nuit et de dimanche (avec exclusion du samedi) annoncées pour le premier juin ne peuvent en aucune façon être mises en œuvre, car l’absence de codification n’en permet pas la facturation. Ni sur feuille de soins en papier, ni ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2005-06-09 par MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Source: MG France (syndicat de Medecins Généralistes)Accéder à la source


Publicité

En savoir plus