Publicité
Accueil > Vie professionnelle > MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-09-06
Vie professionnelle

Tags:
MG France lance un préavis de grève des gardes et demande un moratoire sur CCAM et Sésam vitale 1.4  - Vie professionnelle
MG France lance un préavis de grève des gardes et demande un moratoire sur CCAM et Sésam vitale 1.4

MG France lance un préavis de grève des gardes et demande un moratoire sur la CCAM et Sesam vitale 1.40

Publicité

Lors d'un point de presse ce matin avec débriefing de l’été, en présence de nombreux journalistes, MG France a clairement inscrit son action dans une défense concrète du quotidien des généralistes. Un ultimatum concernant la permanence des soins a été posé demandant résolution des conflits avant le Comité Directeur de MG France qui se réunit les 17 et 18 Septembre. Passée cette date et sans résolution des problèmes, règlement des astreintes dues et inscription du Samedi dans la garde, c’est un appel à « poser les valises » qui sera lancé aux médecins généralistes.

Par ailleurs, lors de ce point de presse, il a été recommandé aux médecins de n’effectuer aucune modification de leur informatique touchant à la télétransmission et au codage de leurs actes. MG France recommande, sous peine de plantage définitif des logiciels ou de blocage de la télétransmission, de conserver absolument et jusqu’à nouvel ordre, leur version 1.31 actuelle. En particulier MG France conseille aux médecins de ne pas tenter d’installer la version 1.40 de Sesam-Vitale, y compris pour des raisons de CCAM et malgré la pression des caisses ou des éditeurs de logiciels.

Enfin, MG France a constaté que la loi du 13 Août 2004 mettait un terme aux 35 années de convention placées sous le régime de la représentativité syndicale décrétée. Dorénavant, sur le modèle de la loi Fillon concernant les salariés et comme pour toutes les professions de santé, c’est le principe majoritaire qui permet d’engager ou de refuser une convention. Pour les médecins, ce principe majoritaire découle du résultat d’élections professionnelles. De ce fait, les élections à venir aux unions régionales sont seules légitimes pour donner droit à valider une négociation ou un accord.

Article écrit le 2005-09-06 par MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Source: MG France (syndicat de Medecins Généralistes)Accéder à la source


Publicité

En savoir plus