Publicité
Accueil > Vie professionnelle > MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-09-20
Vie professionnelle

Tags:
MG France demande des mesures immédiates facilitant l’installation et l’exercice pour les jeunes médecins et les médecins femmes. - Vie professionnelle
MG France demande des mesures immédiates facilitant l’installation et l’exercice pour les jeunes médecins et les médecins femmes.

A l’issue du choix de l’Internat qui a concerné cette semaine 4800 étudiants en médecine, 2400 postes d’Interne en spécialité et 1400 postes d’Interne en Médecine Générale ont été attribués.

Publicité

Plus de 1000 postes d’Internes en Médecine Générale ne seront donc pas pourvus.

Qui plus est, les enquêtes démontrent que

Sauf à voir s’effondrer l’offre de soins de proximité pour la population et à augmenter encore plus les contraintes (permanence de soins, amplitude de travail) sur les généralistes en exercice, il faut investir massivement afin de rendre attractive la fonction essentielle de Médecin Généraliste

Au delà d’une revalorisation significative des moyens attribués à la médecine générale dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale, MG France demande que soient levées les entraves à l’installation ou les inégalités notamment en ce qui concerne les droits de maternité des femmes médecins.

Les discours lénifiants des pouvoirs publics ne suffisent plus. Des mesures immédiates peuvent et doivent être prises.

•Mise en place sans délais du statut de collaborateur libéral pour les médecins à tarifs conventionnés du secteur I. Il n’est pas admissible que cette application soit encore reportée au motif que la Caisse ne sait pas régler la question des collaborateurs des médecins du secteur II à tarif libre.

◦Alignement des droits en durée du congé maternité des femmes médecins sur le droit commun des femmes qui travaillent: 16 semaines de repos indemnisé pour les deux premiers enfants et 26 semaines pour la troisième grossesse. (au lieu des 60 jours et 90 jours seulement pour une femme médecin libéral).

Article écrit le 2005-09-20 par MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Source: MG France (syndicat de Medecins Généralistes)Accéder à la source


Publicité

En savoir plus