Publicité
Accueil > Vie professionnelle > MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-10-20
Vie professionnelle

Tags:
MG France exige la reconnaissance de la médecine générale, la titularisation des enseignants de ...  - Vie professionnelle
MG France exige la reconnaissance de la médecine générale, la titularisation des enseignants de ...

MG France exige la reconnaissance de la médecine générale, la titularisation des enseignants de médecine générale et des maîtres de stages, l’ouverture de l’enseignement et de la recherche aux Internes en Médecine Générale, et la valorisation au niveau du CS (25 euros) des actes de tous les médecins généralistes.

Publicité

Par arrêté conjoint, en date du 7 octobre et publié au JO du 15 octobre, les ministres de la santé et de l’éducation ont modifié la composition du Conseil National des Université (CNU).

Sans justification d’effectif ni d’antériorité, les Ministres inscrivent la « médecine d’urgence » et la « gynécologie médicale » comme des spécialités.

La médecine générale, spécialité disposant pourtant de son DES (Diplôme d’Etudes Spécialisées), ne figure pas dans cet arrêté conjoint.

Il s’agit là d’une véritable provocation pour toute la médecine générale qui attend depuis des années sa reconnaissance.

En refusant l’inscription de la Médecine générale au sein du Conseil National des Université, le gouvernement refuse de fait :

•la reconnaissance et la titularisation des enseignants de médecine générale
•l’ouverture de l’enseignement et de la recherche aux Internes de Médecine Générale
•l’alignement de la valeur de la consultation sur la valeur du CS pour tous les médecins généralistes.

MG France demande la parution sans délai d’un arrêté complémentaire créant une sous section « Médecine Générale » au sein du Conseil National des Universités.


Article écrit le 2005-10-20 par MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Source: MG France (syndicat de Medecins Généralistes)Accéder à la source


Publicité

En savoir plus