Publicité
Accueil > Vie professionnelle > MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-11-14
Vie professionnelle

Tags:
MG France pour une prise en charge par les caisses des évolutions du système de télétransmission  - Vie professionnelle
MG France pour une prise en charge par les caisses des évolutions du système de télétransmission

MG France pour une prise en charge par les caisses des évolutions du système de télétransmission ainsi que de sa coûteuse maintenance facturée par les éditeurs de logiciel.

Publicité

MG France constate que certains éditeurs de logiciels médicaux tentent de contraindre les médecins généralistes à une migration vers la version 1.40 de Sesam Vitale, notamment en refusant de poursuivre la maintenance ou la distribution de la version 1.31.

MG France rappelle que cette version 1.31 est toujours, et pour longtemps, la seule version stabilisée utilisable sans risques particuliers par la grande majorité des médecins généralistes qui n'utilisent pas ou peu la CCAM technique et qu'elle reste en vigueur y compris au delà du 01/01/2006.

MG France conseille à nouveau de ne pas effectuer la migration 1.40, et
suggère aux généralistes clients de ces éditeurs de ne pas céder à ce qui apparaît comme une vente forcée. En pratique, en cas de difficulté à conserver une version 1.31 fonctionnelle, le médecin garde toute latitude pour envisager de changer d'éditeur ou de cesser de télétransmettre

MG France demande solennellement aux éditeurs de logiciels de revenir à ce qui devrait être leur motivation première : l'évolution et l'amélioration de l'outil métier pour la satisfaction de ses clients et non l'acceptation systématique des desiderata des Caisses de Sécurité Sociale au risque de déstabiliser leur produit et leurs clients

En matière de facturation comme en matière de Dossier Médical Personnel,
MG France s'opposera à toute obligation qui reposerait sur le médecin généraliste sans être financée, stable et sans danger pour le praticien et son poste de travail.

Article écrit le 2005-11-14 par MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Source: MG France (syndicat de Medecins Généralistes)Accéder à la source


Publicité

En savoir plus