Publicité
Accueil > Vie professionnelle > MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-11-28
Vie professionnelle

Tags:
FMC conventionnelle : MG France s’oppose à l’effondrement des budgets de la formation professionnelle - Vie professionnelle
FMC conventionnelle : MG France s’oppose à l’effondrement des budgets de la formation professionnelle

MG France s’oppose à l’effondrement des budgets de la formation professionnelle conventionnelle des médecins généralistes, signant le retour à une maîtrise comptable reposant sur la coercition.

Publicité

Avec le retour de 60 000 médecins spécialistes dans la convention médicale, sans doublement des sommes réservées à la formation, c’est la médecine générale toute entière qui se voit amputée de la moitié de ses moyens.

Ainsi, c’est tout le dispositif d’accompagnement des objectifs conventionnels, reposant essentiellement sur la formation, qui est remis en cause. Essentiellement pour les médecins généralistes dont on attend pourtant l’essentiel des efforts en terme d’optimisation des pratiques.

Dans les deux années passées, et dans le cadre de la convention spécifique à la médecine générale, la formation professionnelle conventionnelle a fait la preuve de son efficacité. La campagne de bon usage des médicaments antibiotiques, qui a concerné plus de 22 300 généralistes en 18 mois en est la preuve.

En effondrant le financement de la formation professionnelle conventionnelle - certaines régions ou associations voient quasiment disparaître leur budget régional de formation - les signataires privent délibérément les médecins généralistes des moyens de formation nécessaires à leurs missions. Y compris leurs nouvelles missions de médecin traitant.

Sans moyens pour la formation professionnelle conventionnelle des médecins généralistes (à rétablir au niveau des années passées), et sans intégration d’un volet d’accompagnement financé au cœur même de chaque nouvel accord de bon usage des soins, la convention et ses objectifs supposés médicalisés se résumeront à des incantations comptables.

Article écrit le 2005-11-28 par MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Source: MG France (syndicat de Medecins Généralistes)Accéder à la source


Publicité

En savoir plus