Publicité
Accueil > Vie professionnelle > MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2005-12-20
Vie professionnelle

Tags:
Maternité en Médecine Générale : La balle est dans le camp du gouvernement - Vie professionnelle
Maternité en Médecine Générale : La balle est dans le camp du gouvernement

Maternité en Médecine Générale : la balle est dans le camp du gouvernement.

Publicité

L’ISNAR IMG, MG France et le SNJMG demandent à Madame Catherine VAUTRIN des mesures concrètes concernant la grossesse des femmes généralistes en formation, remplaçantes ou installées

. Des représentants de l’ISNAR-IMG, de MG France et du SNJMG ont fait part la semaine dernière à Madame Catherine VAUTRIN, Ministre déléguée à la Cohésion Sociale et à la Parité, des problèmes spécifiques à la grossesse rencontrés par les femmes internes, remplaçantes ou installées en Médecine Générale.

Les trois organisations syndicales lui ont exposé la précarité sociale entourant la maternité des femmes médecins, et fait part de leurs revendications communes* :

A l’heure où le manque de Médecins Généralistes est avéré, où l’installation de ces médecins est en crise, et où la féminisation de la profession est croissante, il est essentiel de ne pas aggraver la fuite des jeunes femmes vers un autre exercice que la Médecine Générale ambulatoire qui en l’état ne peut leur offrir la sécurité nécessaire au bon déroulement de leur grossesse !

Madame la Ministre s’est montrée préoccupée par les difficultés exposées et a annoncé l’organisation prochaine d’une réunion interministérielle associant la Santé, l’Assurance-Maladie et l’Education Nationale au Ministère de la Parité.

Pour autant, aucune mesure immédiate n’a été annoncée alors qu’il est urgent de mettre en oeuvre rapidement des solutions concrètes !

- allonger la durée du congé maternité des médecins généralistes installées (MG France),

- augmenter pour les remplaçantes enceintes ou jeunes mamans le délai entre la fin du cursus et la date limite de soutenance de la thèse (SNJMG),

- instaurer le choix en surnombre validant pour les internes enceintes (ISNAR-IMG).

Article écrit le 2005-12-20 par MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Source: MG France (syndicat de Medecins Généralistes)Accéder à la source


Publicité

En savoir plus