Publicité
Accueil > Vie professionnelle > MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-01-14
Vie professionnelle

Tags:
MG France soutient le Dr TRAMOIS accusée de prescription létale pour une patiente en coma de fin de vie - Vie professionnelle
MG France soutient le Dr TRAMOIS accusée de prescription létale pour une patiente en coma de fin de vie

MG France soutient le Dr TRAMOIS accusée de prescription létale pour une patiente en coma de fin de vie et demande que soit enfin mis fin à l’incertitude entre « non-lieu » et Cour d’Assise pour le même motif.

Publicité

Le Docteur Laurence TRAMOIS-GAILLARD, médecin généraliste à Saint Astier qui a prescrit une injection létale de chlorure de potassium à une patiente en coma terminal de fin de vie, vient d'être renvoyée devant la Cour d'Assises pour complicité d’empoisonnement, en même temps que l'infirmière qui a pratiqué l'injection.

Cette procédure intentée est d’autant plus difficile à accepter, que dans le même temps toute justification à instruire vient d’être abandonnée, sous le motif compassionnel, dans une affaire similaire dite « affaire Humbert ».

Tout médecin généraliste a été ou sera confronté lors de sa vie professionnelle au même dilemme vis-à-vis de la souffrance et de la mort.

MG France demande que la société, par un débat au fond sur la fin de vie et au travers de décisions explicites de ses élus, mette définitivement un terme à l’incertitude et à l’insécurité professionnelle qui en découle.

Nul ne peut accepter que l’actuelle imprécision ou indécision expose le médecin, sans rationalité, et pour le même motif, au « non-lieu d’instruire » ou à la Cour d’Assise.

Au nom de l’ensemble des médecins généralistes, MG France apportera tout son soutien, humain, technique, juridique au Dr Laurence TRAMOIS GAILLARD.

Article écrit le 2006-01-14 par MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Source: MG France (syndicat de Medecins Généralistes)Accéder à la source


Publicité

En savoir plus