Publicité
Accueil > Actualité médicale > Biotechnologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-05-02
Actualité médicale

Tags: chercheurs -  Universite -  Hebraïque -  parviennent -  regenerer -  tendons -  ligaments -  partir -  cellules souches - 
Des chercheurs de l'Université Hébraïque parviennent à régénérer des tendons et des ligaments à partir de cellules souches - Actualité médicale
Des chercheurs de l'Université Hébraïque parviennent à régénérer des tendons et des ligaments à partir de cellules souches

Lorsque des tendons ou des ligaments sont partiellement déchirés, ils ne se régénèrent pas par eux-mêmes : ils forment un tissu cicatriciel moins élastique et n'ayant pas la même fonctionnalité. Des chercheurs du Laboratoire de Biotechnologie Squelettique à la faculté de médecine dentaire de l'Université Hébraïque ont réussi à régénérer, chez le rat, de nouveaux tendons et ligaments. Pour cela, l'équipe, dirigée par le Pr Dan Gazit, a prélevé des cellules souches mésenchymateuses (présentes dans la moelle osseuse et les tissus gras), et ont injecté deux protéines : Smad8 et BMP2.

Publicité

Lorsque des tendons ou des ligaments sont partiellement déchirés, ils ne se régénèrent pas par eux-mêmes : ils forment un tissu cicatriciel moins élastique et n'ayant pas la même fonctionnalité. Des chercheurs du Laboratoire de Biotechnologie Squelettique à la faculté de médecine dentaire de l'Université Hébraïque ont réussi à régénérer, chez le rat, de nouveaux tendons et ligaments. Pour cela, l'équipe, dirigée par le Pr Dan Gazit, a prélevé des cellules souches mésenchymateuses (présentes dans la moelle osseuse et les tissus gras), et ont injecté deux protéines : Smad8 et BMP2. Les cellules modifiées ont été ensuite transplantées dans les talons d'Achille déchirés de rats. Les chercheurs ont alors observé que les cellules survivaient au processus de transplantation, qu'elles étaient recrutées sur le site de la lésion et étaient capables de réparer le tendon. La guérison s'est effectuée de manière rapide, en sept semaines. Ces cellules se sont également différenciées en ténocytes (cellules des tendons) et ont augmenté significativement la production de collagène, une protéine importante pour la création de ligaments et de tendons solides et flexibles. La prochaine étape sera la conduite de tests sur des animaux plus gros : les chèvres apparaissent comme des candidats idéaux pour des études sur les tendons et les ligaments. Cette nouvelle approche de génération des tendons (supportée par GENOSTEM, un projet intégré de l'Union Européenne) est parue dans le numéro d'avril du Journal of Clinical Investigation.


Israel21c, 09/04/2006


Cette information est un extrait du BE Israël numéro 47 du 2/05/2006 rédigé par l'Ambassade de France en Israël. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Article écrit le 2006-05-02 par auteur
Source: source Accéder à la source


Publicité

En savoir plus