Publicité
Accueil > Vie professionnelle > MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-11-13
Vie professionnelle

Tags:
Changer la règle après le résultat des élections est une véritable insulte à la démocratie.   - Vie professionnelle
Changer la règle après le résultat des élections est une véritable insulte à la démocratie.

Changer la règle après le résultat des élections est une véritable insulte à la démocratie.

Publicité

Le gouvernement et le Ministre de la Santé, en déposant un amendement via la Commission des Affaires Sociales du Sénat et le sénateur Vasselle,

insulte la démocratie. Changer la règle après les élections est inconcevable et inacceptable dans une démocratie.
Le gouvernement tente de retourner le résultat des élections professionnelles et de donner une majorité de circonstance aux syndicats qui ont été désavoué par les électeurs.
Il n’existe pas de légitimité supérieure à la légitimité électorale, et aucune manipulation des résultats ne saurait être acceptée.

Dans l’immédiat, et avant le 28 novembre, date de la Commission Mixte Paritaire devant arbitrer sur le PLFSS, MG France, membre de l’Intersyndicale majoritaire réunissant MG F, FMF, UC, EG, va demander aux 29 000 médecins libéraux qui ont donné leur voix à cette majorité syndicale, de prendre contact par courrier, par téléphone, par fax, ou dans des rencontres directes, avec les sénateurs de leur circonscription pour qu’ils refusent de voter cet amendement que MG France considère comme une atteinte grave au principe démocratique.

Article écrit le 2006-11-13 par MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Source: MG France (syndicat de Medecins Généralistes)Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

Cette proposition d’amendement doit interpeller élus politiques, élus syndicaux, représentants professionnels.

MG France en appelle au retour à la raison et au retrait d’un amendement honteux pour notre pays.