Publicité
Accueil > Vie professionnelle > MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-11-13
Vie professionnelle

Tags:
MG France, attire l’attention des parlementaires sur la gravité de leur choix concernant les droits  - Vie professionnelle
MG France, attire l’attention des parlementaires sur la gravité de leur choix concernant les droits

A 6 mois d’importantes élections, MG France, membre de l’intersyndicale majoritaire des médecins libéraux, attire l’attention des parlementaires de la commission mixte paritaire siégeant ce jour sur la gravité de leur choix concernant les droits syndicaux liés à l’obtention d’une majorité aux élections professionnelles.

Publicité

Il n’existe pas de légitimité supérieure à la légitimité électorale. Dans le domaine des élections syndicales et professionnelles comme dans le domaine des élections générales.

Un amendement à la Loi de Financement de la Sécurité Sociale adopté au Sénat vient de supprimer d’un coup la valeur majoritaire de 29 000 suffrages de médecins libéraux conventionnés au profit d’une minorité syndicale transformée pour la circonstance en nouvelle majorité.

personne ne saurait accepter un tel coup porté à la démocratie modifiant, parce qu’ils dérangent, les résultats après les élections.

MG France, premier syndicat représentatif de médecins généralistes et membre de l’intersyndicale majoritaire (MGF FMF UC EG), demande solennellement aux parlementaires réunis ce jour en commission mixte paritaire, de retirer l’amendement 416 de la forme finale de la loi qui sera soumise au vote des deux assemblées d’ici la fin du mois de novembre.

Article écrit le 2006-11-13 par MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Source: MG France (syndicat de Medecins Généralistes)Accéder à la source


Publicité

En savoir plus

•Alors que des élections professionnelles générales, sur listes syndicales, ont actuellement lieu au sein de la police nationale,


•alors que le débat sur les représentations syndicales, mené au sein du Conseil Economique et Social, s’oriente vers la nécessité d’élections professionnelles venant appuyer les légitimités syndicales,


•alors que les expressions des candidats ou des partis politiques inscrivent dans leurs programme la nécessité d’une représentation syndicale forte