Publicité
Accueil > Vie professionnelle > MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-02-21
Vie professionnelle

Tags:
Rapport Lancry: de simples conclusions conjoncturelles face aux problèmes de la Médecins Générale  - Vie professionnelle
Rapport Lancry: de simples conclusions conjoncturelles face aux problèmes de la Médecins Générale

Pour MG France, premier syndicat des médecins généralistes, le rapport Lancry n’apporte que des conclusions conjoncturelles face au problème capital de la reconnaissance de la spécialité médecine générale.

Publicité

Le ministre de la santé a mandaté M Lancry pour qu’il étudie les conséquences de la réforme de janvier 2004 instituant la médecine générale comme spécialité. Il s’agit de mettre en cohérence la réforme universitaire avec la réforme de l’assurance maladie et la convention médicale de 2005. La mise en cohérence s’avère nécessaire tant la réforme et la convention ont minoré les médecins généralistes.

Les conclusions de ce rapport sont conjoncturelles et ne parviendront pas à retarder l’accès de l’ensemble des médecins généralistes aux tarifs des autres spécialités. L’équité tarifaire entre les spécialités médicales est un préalable à toute réforme et instauration de nouvelles lettre-clés.

Pour MG France au-delà de la reconnaissance de la spécialité médecine générale, il est nécessaire d’affirmer le rôle central du médecin traitant dans la distribution des soins. Les missions de premier recours, la prise en charge globale des malades, la continuité et la coordination des soins doivent être accompagnés des moyens indispensables à la réalisation de ces missions.

A ces missions de soins, s’ajoute la prévention et la santé publique, partie intégrante de l’exercice de première ligne.

Pour MG France, la qualification de spécialiste en médecine générale doit à l’évidence être reconnue à l’ensemble des médecins généralistes qui exercent avec dévouement et compétence la médecine générale aujourd’hui sans faire de distinction avec les futurs titulaires du DES de Médecine Générale.

Article écrit le 2007-02-21 par MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Source: MG France (syndicat de Medecins Généralistes)Accéder à la source


Publicité

En savoir plus