Publicité
Accueil > Vie professionnelle > MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2007-10-16
Vie professionnelle

Tags:
MG france prend acte de l'ouverture du dialogue avec les jeunes médecins....  - Vie professionnelle
MG france prend acte de l'ouverture du dialogue avec les jeunes médecins....

MG France, 1er syndicat de médecins généralistes, prend acte de l'ouverture du dialogue avec les médecins en formation mais réclame une véritable concertation immédiate entre le gouvernement, les représentants des médecins en formation et les syndicats majoritaires de médecin libéraux.

Publicité

MG France, premier syndicat de médecins généralistes, prend acte de l'ouverture du dialogue avec les médecins en formation.

Le dialogue est indispensable tant pour l'installation des médecins que plus largement pour les conditions de vie et d'exercice des professionnels, condition première pour redonner de l'attractivité à la profession de médecin généralistes

Pour autant l'esquisse d’ouverture de dialogue du gouvernement ne s'accompagne pas de véritables propositions.

Les étudiants en médecins et les jeunes médecins généralistes ont été reçus par la ministre de la santé à la suite de la manifestation massive du 11 octobre dernier. Aucune véritable proposition n'a été faite à l'occasion de cette rencontre; pire, le problème serait renvoyé au domaine conventionnel dont les signataires actuels ont déjà, dans l'avenant 20, posé les bases des mesures négatives pour l'installation.
MG France réaffirme son soutien au mouvement des médecins en formation et réclame le retrait des articles 30 à 33 du PLFSS, ainsi que l'avenant 20 de la convention médicale signé par la CSMF et le SML. Ces textes créent des sanctions négatives et au delà de l'aspect de provocation brutale au moment ou le ministre parle de dialogue, les sanctions négatives vont détourner encore plus de jeunes de l'exercice libéral de la médecine générale.


MG France réclame l'ouverture immédiate d'une véritable concertation sur la démographie, l’installation, les conditions de vie et d’exercice entre le gouvernement, les représentants des médecins en formation et les syndicats majoritaires de médecin libéraux.

Article écrit le 2007-10-16 par MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Source: MG France (syndicat de Medecins Généralistes)Accéder à la source


Publicité

En savoir plus