Publicité
Accueil > Vie professionnelle > MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

0000-00-00
Vie professionnelle

Tags:
Pour MG France, la récupération des franchises sont un coup bas contre la médecine générale  - Vie professionnelle
Pour MG France, la récupération des franchises sont un coup bas contre la médecine générale

Pour MG France, premier syndicat de médecins généralistes les conditions de récupération des franchises médicales apparaissent comme un coup bas contre la médecine générale.

Publicité

Depuis le 1er janvier, le gouvernement a décidé d'instaurer une franchises à la charge des malades 50 centimes d'euros par boîte de médicament et par acte effectué par un auxiliaire médical (soins infirmiers, kinésithérapie, autre rééducation..) et de deux euros pour les transports sanitaires.
Elle s'ajoute au forfait 1 euro par consultation déjà en vigueur.

La pharmacie, la biologie, la radiologie, et la plus grande partie des actes des spécialistes sont pour l'essentiel en tiers payant; c'est à dire que l'assurance-maladie obligatoire et complémentaire règlent directement le professionnel sans que le patient avance les sommes correspondantes.
La récupération des franchises est donc impossible sur ces actes.

Les médecins généralistes n'ont pas droit au tiers payant. Les malades doivent avancer l'argent des actes des médecins généralistes et c'est sur le remboursement de ces honoraires que doivent être récupérées les franchises de pharmacie de la biologie et de tous les actes en tiers payant

L'accès aux médecins généralistes est pénalisé par l'avance de l'argent de chaque acte alors que les radiologues par exemple travaillent pour l'essentiel en tiers payant.
Plus grave, la récupération des franchises médicales sur le remboursement des actes des médecins généralistes vont faire croire, qu'au final ce sont les actes des médecins généralistes qui sont moins remboursés.

C'est un mauvais signal donné aux français par le moindre remboursement de moins utiliser la médecine générale. Contre sens politique incompréhensible, alors que les Etats Généraux de l'Organisation des Soins vont conforter le rôle essentiel des médecins généralistes dans le premier recours.

Comment inciter fortement les français à utiliser d'abord et le plus souvent possible les médecins généralistes pour délivrer les soins et coordonner les interventions des autres acteurs de la médecine de ville et avec l'hôpital alors que l'on pénalise l'accès aux médecins généralistes.

Pour MG France, ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 0000-00-00 par MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Source: MG France (syndicat de Medecins Généralistes)Accéder à la source


Publicité

En savoir plus