Publicité
Accueil > Vie professionnelle > MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2008-11-23
Vie professionnelle

Tags:
Baisse d'activité et de rémunération des Généralistes  - Vie professionnelle
Baisse d'activité et de rémunération des Généralistes

Nouvelle dégradation de la situation des médecins généralistes : MG-France, premier syndicat de médecins généralistes, pour une revalorisation immédiate des médecins généralistes.

Publicité

Conséquence de la convention médicale de janvier 2005, la baisse d'activité de la médecine générale s'amplifie, moins 5% sur les quatre mois de juillet à octobre 2008 par rapport à la même période en 2007 (baisse du nombre d'actes C+V en graphe joint). Moins 5% pour les moyens financiers de l'ensemble des médecins généralistes, c'est du jamais vu....

Le mal est connu: dégradation des conditions de travail, surcharge de travail administratif, diminution des moyens financiers aboutissent au départ anticipé de médecins généralistes installés, et à une raréfaction des installations de jeunes médecins généralistes. Travailler plus, plus deux heures hebdomadaires en 2007, pour gagner moins n'est pas attractif.

L'ensemble de ces phénomènes conjugués conduit à une baisse de l'offre de soins primaires pour la population, contraire aux dernières recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé, encore plus dans le contexte actuel de crise financière, sociale qui s'installle et va augmenter les besoins de soins de la population.

La promotion des médecins généralistes et des soins de premier recours est un des piliers de la réforme du système de santé, choix du pays incontournable confirmé par les EGOS et la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires (HPST).

Pourtant, contre toute attente, les caisses d'Assurance-maladie maintiennent la politique menée depuis janvier 2005, qui asphyxie lentement mais sûrement les médecins généralistes.

Pour MG-France, il est urgent d'envoyer un signal fort et de revaloriser immédiatement la médecine générale après des semaines de discussions stériles avec l'Assurance-maladie :

•accès sans délais ni conditions au CS pour les médecins généralistes qualifiés et titulaires d'un DES
•rattrapage du différentiel financier entre la moyenne des médecins généralistes et la moyenne des autres spécialités (133 000 versus 244 000 en 2007, source DREES)
•actualisation des actes (IK bloqué depuis 1996)
•et mise en place des rémunérations forfaitaires des EGOS.

Article écrit le 2008-11-23 par MG France (syndicat de Medecins Généralistes)
Source: MG France (syndicat de Medecins Généralistes)Accéder à la source


Publicité

En savoir plus