Publicité
Accueil > Pratique médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-06-19
Pratique médicale

Tags:
La Haute Autorité de Santé publie un avis sur le diagnostic précoce de la dengue - Pratique médicale
La Haute Autorité de Santé publie un avis sur le diagnostic précoce de la dengue

La HAS rend un avis en urgence sur le diagnostic précoce de la dengue, suite à une saisine du ministère de la santé. Celui-ci est inquiet de l’épidémie sévissant en Guyane depuis le début de l’année 2009, qui a déjà fait deux morts.

Publicité

La dengue est une arbovirose transmise par les moustiques du genre Aedes dont la Guyane subit une épidémie depuis le début de l’année. L’antigène NS1 est une protéine du virus de la dengue qui peut être détectée dans le sérum des patients en phase précoce (du 1er au 5ème jour après l’apparition des signes cliniques).

Aussi un diagnostic précoce permet :

- d’exclure d’autres maladies aux symptômes similaires,
- de proposer une prise en charge médicale plus adaptée,
- de suivre les patients autour de la phase critique du 4ème jour, où des complications graves peuvent survenir,
- de mieux identifier les premiers cas de l’épidémie et donc de mettre en place des mesures nécessaires afin de l’éradiquer, notamment la lutte anti-moustique.

Ces tests ont un apport important dans la prise en charge diagnostique et épidémiologique de la maladie, même si un résultat négatif ne permet pas d’exclure le diagnostic précoce de la dengue et doit conduire à la poursuite de la stratégie diagnostique.

Ces tests étaient accessibles dans certains laboratoires en Guyane mais non pris en charge par l’assurance maladie, ce qui pouvait entraîner une inégalité d’accès aux soins.

La HAS a mis en place une procédure d’évaluation accélérée afin de rendre un avis en urgence sur le diagnostic précoce de la dengue.

La HAS émet un avis favorable sur l’admission au remboursement de ces tests, immunochromatographique (ICT) et immunoenzymatique (ELISA).

Article écrit le 2009-06-19 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus





: Sur le même thème...