Publicité
Accueil > Pratique médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-10-21
Pratique médicale

Tags:
Dépistage de l’infection par le VIH - Pratique médicale
Dépistage de l’infection par le VIH

Nouvelles recommandations de la HAS.

Publicité

En partenariat avec l’Institut de veille sanitaire, le Centre de recherches économiques, sociologiques et de gestion et le Centre hospitalier de Tourcoing, la Haute Autorité de Santé publie le second volet de ses recommandations sur le dépistage de l’infection par le VIH. Malgré un nombre de tests de dépistage important, il persiste en France un retard au dépistage de l’infection par le VIH. On estime aujourd’hui que près de 40 000 personnes sont infectées et ignorent leur séropositivité.

Dans ce contexte, la HAS recommande une stratégie de dépistage en deux volets. L’un consiste en la proposition du test de dépistage de l’infection par le VIH à l’ensemble de la population âgée de 15 à 70 ans. L’autre prévoit la proposition ciblée et régulière du test de dépistage de l’infection par le VIH pour certaines populations exposées à un risque de contamination ou à caractéristique particulière et dans certaines circonstances. Enfin, constatant que la Guyane se trouve dans une situation d’épidémie généralisée, la HAS estime primordial de mettre en œuvre des stratégies de dépistage spécifiques et volontaristes reposant sur une proposition régulière de dépistage à l’ensemble de sa population.

A la demande de la Direction Générale de la Santé (DGS), la Haute Autorité de Santé publie le second volet de ses recommandations sur le dépistage de l’infection par le VIH. Le premier volet diffusé en octobre 2008 concernait les modalités de réalisation des tests de dépistage, en particulier la place des tests de dépistage rapides.

Malgré un nombre de tests de dépistage important, il persiste en France un retard au dépistage de l’infection par le VIH. Ce retard se reflète dans la prévalence de l’infection par le VIH non diagnostiquée. On estime aujourd’hui que près de 40 000 personnes sont infectées et ignorent leur séropositivité (fourchette comprise entre 18 ...

Page suivante (2 / 5)

Article écrit le 2009-10-21 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

*CDAG : consultation de dépistage anonyme et gratuit ; CIDDIST : centre d’information, de dépistage et de diagnostic des infections sexuellement transmissibles.





: Sur le même thème...