Publicité
Accueil > Pratique médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2009-12-16
Pratique médicale

Tags:
Toxoplasmose et rubéole : la HAS précise les conditions d’un dépistage efficace - Pratique médicale
Toxoplasmose et rubéole : la HAS précise les conditions d’un dépistage efficace

La Haute Autorité de Santé (HAS), saisie par la Direction Générale de la Santé (DGS), rend public son rapport sur la surveillance sérologique et la prévention de la toxoplasmose et de la rubéole durant la grossesse. Elle insiste sur l’importance de l’information à fournir aux femmes enceintes aux différents temps de la séquence de dépistage. De plus, elle recommande l’organisation d’une prise en charge structurée en cas de séroconversion en cours de grossesse. -

Publicité

Quatre pathologies infectieuses – la toxoplasmose, la rubéole, la syphilis et l’hépatite B ainsi que l’allo-immunisation materno-fœtale anti-D – font l’objet de programmes de dépistage prénatal obligatoire en France depuis la fin des années 1970. L’intérêt du dépistage sérologique obligatoire de la syphilis au cours de la grossesse a déjà été réévalué par la HAS en juillet 2007. Concernant la rubéole et la toxoplasmose, la HAS – dans l’état actuel des connaissances – ne recommande pas de modifications majeures du schéma de surveillance. Pour autant, elle insiste sur plusieurs éléments extrêmement importants :

DEPISTAGE PRECONCEPTIONNEL ET INFORMATION

- La HAS recommande la détermination du statut immunitaire vis-à-vis de la toxoplasmose et de la rubéole avant la grossesse étant donné les difficultés d’interprétation des sérologies rencontrées durant la grossesse. La consultation préconceptionnelle en serait le cadre opportun.

- La HAS insiste sur l’importance de fournir aux femmes enceintes une information pertinente, adaptée à leur situation personnelle (notamment le terme de leur grossesse) et utile pour éclairer leur choix.

TOXOPLASMOSE

- La HAS rappelle l’importance des mesures de prévention primaire de la toxoplasmose, actuellement insuffisamment diffusées et expliquées aux femmes enceintes ou ayant un projet parental et renvoie aux recommandations formulées par l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) en 2005.

- En cas de séroconversion, la femme doit être orientée rapidement vers un centre clinique présentant une expertise reconnue dans le domaine de la toxoplasmose congénitale. De plus, pour lever les doutes autour de l’efficacité du traitement prénatal de la toxoplasmose, la HAS demande la réalisation d’un essai randomisé.

RUBEOLE

- La HAS recommande que soit proposée, chez les femmes enceintes séronégatives, une nouvelle sérologie rubéolique à 20 semaines d’aménorrhée, à la recherche d’une éventuelle séroconversion.

- En cas de séroconversion, la HAS recommande l’orientation vers un ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2009-12-16 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

* Enquête ELFE : Etude Longitudinale Française depuis l’Enfance.





: Sur le même thème...