Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies génétiques
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2010-02-08
Actualité médicale

Tags: gardes -  corps -  telomeres - 
Découverte de deux « gardes du corps » des télomères - Actualité médicale
Découverte de deux « gardes du corps » des télomères

Dans une cellule normale, les télomères coiffent l'extrémité des chromosomes, tels les embouts des lacets de chaussures. En protégeant ainsi les chromosomes, les télomères garantissent la reproduction correcte de l'ADN. A l'Institut Curie, l'équipe d'Arturo Londoño-Vallejo (1) vient de mettre en évidence le rôle de deux protéines qui protègent les télomères contre la dégradation subie au fil des divisions cellulaires. En l'absence des protéines WRN et POT1, les télomères raccourcissent beaucoup plus vite à chaque division cellulaire, accélérant le vieillissement et augmentant le risque de cancer. Ces résultats sont publiés dans la revue Genes&Development du 15 décembre 2009.

Publicité

Au cœur de nos cellules, les chromosomes sont de minuscules bâtonnets faits d'un enroulement de deux brins d'ADN. Ils portent l'information génétique nécessaire au bon fonctionnement de la cellule et à plus grande échelle de l'organisme. Le maintien des chromosomes en bon état fait partie des défis que doit relever la cellule. Et ce défi, elle doit l'assurer à chaque division, quand la cellule duplique son matériel génétique et le sépare en deux parts égales pour donner deux cellules filles.

Comment les chromosomes se protègent-ils de la dégradation au fil des divisions ? Cette découverte a valu le Prix Nobel de médecine 2009 à Carol Greider (2), Jack Szostak (3) et Elizabeth Blackburn (4). Dans les années 80, ces trois biologistes ont en effet montré comment les télomères et la télomérase protégent les chromosomes du vieillissement.
Situés à l'extrémité des chromosomes, les télomères sont constitués de séquences répétées d'ADN. Ils raccourcissent au fil des divisions. « Les télomères sont comme les embouts des lacets de chaussures. Si vous les perdez, les extrémités des lacets commencent à s'effilocher » aime à expliquer Elizabeth Blackburn, qui a d'ailleurs effectué un séjour sabbatique de trois mois en 2007 dans l'équipe d'Arturo Londoño-Vallejo.

La télomérase, dite protéine du vieillissement, empêche quant à elle le rétrécissement des télomères. Mais cette dernière n'est présente que dans les cellules souches adultes et les cellules germinales. Pour les autres, pas de télomérase et le raccourcissement des télomères s'apparente à une horloge biologique. Quand l'heure a sonné, à savoir quand les télomères sont devenus trop courts, la cellule n'est plus capable de se diviser et elle devient sénescente ou elle meurt.

De l'art de bien conserver ses télomères
A chaque division, il est donc primordial de limiter les pertes au niveau des télomères. A l'Institut Curie, l'équipe ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2010-02-08 par Genes&Development - CNRS
Source: Genes&Development - CNRS Accéder à la source

Mots clés: gardes corps telomeres


Publicité

En savoir plus

Notes :
(1) Arturo Londoño-Vallejo est chargé de recherche au CNRS, chef de l'équipe « Télomères et cancer » dans l'unité « Dynamique de l'information génétique : bases fondamentales et cancer » - Institut Curie/UMR 3244 CNRS/UPMC dirigée par le Pr Michèle Debatisse.
(2) Responsable d'un laboratoire à la Johns Hopkins University (Baltimore, Maryland, USA).
(3) Professeur à la Harvard Medical School (Boston, Massachusetts, USA).
(4) Professeur à l'Université de Californie (San Francisco, Californie, USA)

Références :
« Human POT1 is required for efficient telomere C-rich strand replication in the absence of WRN »
Nausica ARNOULT3, Carole SAINTOME1, Isabelle OURLIAC-GARNIER3, Jean-François RIOU2, Arturo LONDOÑO-VALLEJO3
1 « Fonctions et interactions des Acides Nucléiques » ANBioPHY, FRE3207 UPMC-CNRS, 2 Muséum National d'Histoire Naturelle USM 503 - INSERM U565 - CNRS UMR 7196 3 Equipe Télomères & Cancer Institut Curie/UMR 3244 CNRS/UPMC
Genes&Development, 15 décembre 2009. 23(24).