Publicité
Accueil > Actualité médicale > Pédiatrie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-03-08
Actualité médicale

Tags: avancees -  causes -  mort -  subite -  nourrisson - 
De nouvelles avancées sur les causes de la mort subite du nourrisson - Actualité médicale
De nouvelles avancées sur les causes de la mort subite du nourrisson

Une équipe de la Faculté de médecine de l’Université de Strasbourg et des Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS) associant des pédiatres, des pharmacologues et des biologistes moléculaires, vient d’identifier, pour la première fois, une anomalie de la régulation nerveuse de la fonction cardiaque dans le coeur de nourrissons décédés dans des conditions dites de « mort subite ».

Publicité

La mort subite du nourrisson est actuellement définie comme un décès sans cause connue. La fréquence de la mort subite du nourrisson a été considérablement réduite depuis une quinzaine d’années, lorsqu’on a découvert que la position couchée sur le ventre en constituait un facteur de risque et que la position couchée sur le dos pouvait en prévenir un certain nombre. Il reste que l’on estime à 1/2000 la fréquence de ce phénomène actuellement en France, soit environ 400 décès par an.

Afin de mieux connaître ce phénomène, des chercheurs du Laboratoire de neurobiologie et pharmacologie cardiovasculaire1 et du Pôle de pédiatrie des HUS2 ont prélevé des coeurs après des décès par mort subite et ont mesuré dans ces échantillons la quantité des récepteurs spécifiques (dits muscariniques) à l’acétylcholine3, médiateur du nerf vague. Le nerf vague est un nerf freinateur du coeur qui, lorsqu’il fonctionne exagérément, peut mener à des ralentissements très importants du rythme cardiaque, voire à des arrêts cardiaques.

Les chercheurs ont ainsi détecté une anomalie consistant en une augmentation très significative du nombre de ces récepteurs muscariniques dans les cas de mort subite par rapport à des prélèvements effectués sur des coeurs d’enfants décédés de causes connues non cardiaques, par exemple traumatiques.

L’anomalie découverte permet de suggérer que ces décès pourraient être précisément associés à des activités anormalement élevées de ce nerf freinateur au niveau cardiaque.

L’originalité et l’intérêt majeur des ces travaux strasbourgeois résident dans la perspective de l’identification de marqueurs de risque et de la possibilité d’un dépistage très précoce de cette anomalie (dès les premiers jours de vie) à partir d’un simple échantillon sanguin.

Ces travaux complètent ceux d’autres équipes, notamment américaines, qui ont montré des altérations d’autres types de récepteurs dans certaines régions du cerveau, mais sans conséquences pratiques. Ils ouvrent également la voie à des ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2010-03-08 par Université de Strasbourg
Source: Université de Strasbourg Accéder à la source

Mots clés: avancees causes mort subite nourrisson


Publicité

En savoir plus

1) Laboratoire de neurobiologie et pharmacologie cardiovasculaire : groupe de l’Equipe d’accueil EA 4438 (Laboratoire de physiopathologie et médecine translationnelle) ; responsable P. Bousquet

2) HUS : hôpitaux universitaires de Strasbourg ; groupe de cardio-pédiatrie : responsable A. Livolsi

3) Acétylcholine : substance produite par le nerf vague en particulier et assurant la transmission de l’influx nerveux. Le nerf vague contrôle le fonctionnement du coeur.
Bibliographie : Angelo Livolsi, Nathalie Niederhoffer, Nassim Dali-Youcef, Caroline Rambaud, Catherine Olexa, Walid Mokni, Jean-Pierre Gies, Pascal Bousquet. Cardiac Muscarinic Receptor Overexpression in Sudden Infant Death