Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-06-30
Actualité médicale

Tags: avancees -  recherche -  cancer -  ovaires - 
Des avancées dans la recherche contre le cancer des ovaires - Actualité médicale
Des avancées dans la recherche contre le cancer des ovaires

Des chercheurs de l'Université de Guelph ont perfectionné une technique pour injecter des cellules cancéreuses directement à l'intérieur des ovaires de souris, ce qui représente une découverte qui pourrait améliorer le diagnostic et le traitement du cancer ovarien.

Publicité

Des chercheurs de l'Université de Guelph ont perfectionné une technique pour injecter des cellules cancéreuses directement à l'intérieur des ovaires de souris, ce qui représente une découverte qui pourrait améliorer le diagnostic et le traitement du cancer ovarien.
L'équipe du professeur Jim Petrick a développé un modèle de souris pour tester la maladie. Ce travail s'effectuera en collaboration avec une entreprise pharmaceutique spécialiste des anti-angiogéniques, composés qui restreignent la croissance des vaisseaux sanguins et arrêtent efficacement l'apport en oxygène et en nutriments à la tumeur.
Selon J. Petrik, le modèle de souris développé durant ces 18 derniers mois intéresse les chercheurs et autres cliniciens et particulièrement les oncologistes qui sont confrontés quotidiennement à cette maladie, qui tue 1500 canadiennes par an. Elle est qualifiée de "maladie silencieuse" en raison de son diagnostic généralement très tardif et de ses symptômes facilement assimilables à d'autres problèmes.
Jusqu'à présent, les chercheurs étudient le cancer des ovaires au moyen de grappes de cellules cultivées artificiellement, sur des souris immunocompromises, qui reproduisent mal la progression de la maladie.
Chez la souris modèle de l'Université de Guelph, le cancer des ovaires se développe naturellement au bout de 2 mois, ce qui permet aux chercheurs de suivre la progression de la tumeur, y compris le développement caractéristique des lésions secondaires et de l'accumulation de fluide.
Le professeur Petrik espère découvrir les gènes et les protéines impliquées dans cette progression et s'en servir de cible pour établir un diagnostic précoce et pour trouver un traitement. Bien que la maladie et les gènes ne fonctionnent pas forcément de façon similaire chez les souris et les humains, selon lui les chercheurs connaissent suffisamment la génétique du cancer pour reconnaître certaines voies biochimiques et certains marqueurs et précurseurs qu'auraient en commun ces 2 espèces.
L'équipe de Petrik, qui a reçu une bourse de 500.000 ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2006-06-30 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: avancees recherche cancer ovaires


Publicité

En savoir plus