Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-03-09
Actualité médicale

Tags: Consommation -  alcool -  risque -  cancer -  poumon -  etude -  etiologique -  environnement -  genetique -  cancer -  poumon -  (EAGLE) - 
Consommation d’alcool et risque de cancer du poumon lors de l’étude étiologique sur l’environnement et la génétique du cancer du poumon (EAGLE). - Actualité médicale
Consommation d’alcool et risque de cancer du poumon lors de l’étude étiologique sur l’environnement et la génétique du cancer du poumon (EAGLE).

Les auteurs ont étudiés la relation entre la consommation d’alcool et le risque de cancer du poumon lors de l’étude étiologique sur l’environnement et la génétique du cancer du poumon (EAGLE), étude contrôlée cas-témoin en population.

Publicité

Entre 2002 et 2005, 2100 patients atteints de cancer du poumon primaire ont été recrutés par 13 hôpitaux de la région de Lombardie en Italie. Un groupe de volontaires sains de 2120 membres a été également recruté en respectant la représentativité sexuelle, de région de résidence et d’âge du premier groupe.

La consommation d’alcool à l’âge adulte a été évaluée chez 1855 patients cancéreux et 2065 membres contrôles. Les données liées à la consommation de tabac, au régime alimentaire, à l’éducation et aux mesures anthropométriques ont été collectées. Les odds ratios ajustés et les intervalles de confiance à 95% pour les catégories et de prise d’alcool journalière moyenne ont été calculées en utilisant une régression logistique inconditionnelle. Les résultats ont montré que les personnes ne consommant pas d’alcool (odds ratio = 1,42, intervalle de confiance à 95% : 1.03, 2.01) et les très gros consommateurs d’alcool (>/=60 g/jour; odds ratio = 1,44, intervalle de confiance à 95% : 1.01, 2.07) avaient un risque significativement plus élevés que les consommateurs occasionnels (0,1-4,9 g/jour). De plus, l’effet de l’alcool évoluait en fonction du comportement tabagique, avec aucune incidence sur le risque pour les non-fumeurs.

En résumé, l’étude a montré qu’une forte consommation d’alcool était un facteur de risque de cancer du poumon parmi la population de fumeurs étudiée. Cependant, les biais de confusion résiduels n’ont pas pu être démontrés, ces informations peuvent être le reflet de l’interaction entre l’alcool et le tabagisme, renforçant la nécessité de mesures préventives.

Article écrit le 2010-03-09 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Am J Epidemiol. 2010 Jan. 1, vol. 171, n° 1, pp.36-44 Accéder à la source

Mots clés: Consommation alcool risque cancer poumon etude etiologique environnement genetique cancer poumon (EAGLE)


Publicité

En savoir plus

BAGNARDI V, RANDI G, LUBIN J, CONSONNI D, et al.