Publicité
Accueil > Actualité médicale > Hématologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-03-10
Actualité médicale

Tags: utilite -  facteurs -  risques -  genetiques -  genetiques -  prediction -  diabete de type 2 -  etude -  prospective -  cohorte -  Whitehall - 
De l’utilité des facteurs de risques génétiques et non génétiques pour la prédiction des diabètes de type 2 : l’étude prospective de cohorte Whitehall II.  - Actualité médicale
De l’utilité des facteurs de risques génétiques et non génétiques pour la prédiction des diabètes de type 2 : l’étude prospective de cohorte Whitehall II.

OBJECTIFS: Évaluer la pertinence d’un ensemble de polymorphismes nucléotidiques uniques communs (génotypes) associés aux diabètes de type 2 pour distinguer l’incidence des cas futurs de diabètes de type 2 (discrimination), et examiner l’effet d’une association des informations génétiques avec les modèles non génétiques précédemment validés (basés sur le phénotype) qui ont été développés pour estimer le risque absolu de diabètes de type 2.

Publicité

CONCEPT: Une étude prospective de cohorte basée sur trois visites médicales quinquennales effectuées sur le lieu de travail.

PARTICIPANTS : 5 535 personnes initialement en bonne santé (âge moyen 49 ans ; 33% de femme), parmi lesquelles 302 ont développé des diabètes de type 2 au cours des 10 ans de l’étude.

MESURES DES RÉSULTATS : Les variables non génétiques inclues dans les deux modèles d’estimation du risque sont : Cambridge type 2 diabetes risk score (âge, sexe, traitements médicamenteux, historique familial des diabètes de type 2, indice de masse corporelle, tabagisme) et le Framingham offspring study type 2 diabetes risk score (âge, sexe, historique familial des diabètes de type 2, indice de masse corporelle, taux de cholestérol LDL, triglycérides, hyperglycémie à jeun) ; et les 20 polymorphismes nucléotidiques uniques associés à une susceptibilité vis-à-vis des diabètes de type 2. L’incidence des diabètes de type 2 a été définie sur la base du test de tolérance au glucose administré par voie orale, le rapport volontaire du diagnostic du médecin ou l’utilisation de médicaments antidiabétiques.

RÉSULTATS : Le résultat génétique basé sur la présence des allèles à risque (intervalle de 0 à 40, aire sous la courbe de 0.54, intervalle de confiance 95% : 0.5 à 0.58) et la fonction du risque génétique pour laquelle la présence des allèles à risque était pondérée par les odds ratios de leurs effets à partir des méta-analyses des études génétiques (aire sous la courbe de 0.55, 0.51 à 0.59) ne permettaient pas de discriminer de manière efficace les différents cas de diabètes. Le Cambridge risk score (aire sous la courbe de0.72, 0.69 à 0.76) et le Framingham offspring risk score (aire sous la courbe de 0.78, 0.75 à 0.82) offraient une meilleure discrimination des cas que ne le permettaient les tests uniquement basés sur le génotype. L’association ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2010-03-10 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: BMJ. 2010, vol. 340, p.b4838 Accéder à la source

Mots clés: utilite facteurs risques genetiques genetiques prediction diabete de type 2 etude prospective cohorte Whitehall


Publicité

En savoir plus

TALMUD PJ, HINGORANI AD, COOPER JA, MARMOT MG, et al.