Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies virales
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-03-15
Actualité médicale

Tags: analyse -  genome -  ARN -  interference -  identification -  facteurs -  hotes -  humains -  essentiels -  replication -  virus -  grippal -  influenza - 
Une analyse du génome par ARN interférence permet l’identification des facteurs hôtes humains essentiels à la réplication du virus grippal influenza.  - Actualité médicale
Une analyse du génome par ARN interférence permet l’identification des facteurs hôtes humains essentiels à la réplication du virus grippal influenza.

Le virus grippal influenza A, responsable d’épidémies saisonnières et de pandémies récurrentes, représente une menace pour la santé publique au niveau mondial. Les taux de mutations élevés facilitent l’apparition de mutants viraux, rendant les vaccins et les molécules dirigées contre les cibles codées par le génome viral potentiellement inefficaces.

Publicité

Au contraire, en ciblant les déterminants cellulaires de l’hôte, qui sont temporairement inutilisables pour celui-ci, mais essentiels pour la réplication du virus, il serait possible de prévenir l’échappement viral. Dans cet article nous rapportons la découverte de 287 gènes de cellules hôtes humaines influençant la réplication du virus grippal influenza A grâce à un criblage par ARN interférence de l’intégralité du génome.

En utilisant un test indépendant, nous avons confirmé que 168 gènes (59%) étaient capables d’inhiber, soit les souches endémiques H1N1 (119 cas), soit les souches pandémiques actuelles d’origine porcine (121 cas), avec une superposition de 60% des gènes identifiés. Un groupe particulier de ces gènes communs était également essentiel à la réplication de la souche hautement pathogène d’origine aviaire H5N1. Une analyse approfondie de plusieurs facteurs a fourni un éclairage particulier concernant l’importance des étapes de l’infection, en particulier pour la protéine se liant à l’ADN SON dont l’importance a été démontrée pour permettre un trafic normal des virions vers les endosomes au début du cycle d’infection. Nous avons également montré qu’une molécule inhibitrice de CDC-like kinase 1 (CLK1) réduisait la réplication du virus grippal influenza par un facteur supérieur à 100, un effet lié à la perturbation de l’épissage de l’ARN messager viral M2.

De plus, les souris p27(-/-) (délétion homologue pour la protéine cyclin-dependent kinase inhibitor 1B; Cdkn1b) infectées par le virus grippal influenza présentaient dans les poumons des titres viraux inférieures à ceux des souris de référence, fournissant une preuve in vivo de l’importance de ce gène. Ainsi, nos résultats mettent en lumière l’efficacité des analyses par ARN interférence au niveau du génome pour disséquer les interactions virus-hôte et l’identification de cibles pour des traitements efficaces sur un plus large éventail de souches de virus grippaux influenza.

Article écrit le 2010-03-15 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Nature. 2010 Jan. 17 Accéder à la source

Mots clés: analyse genome ARN interference identification facteurs hotes humains essentiels replication virus grippal influenza


Publicité

En savoir plus

KARLAS A, MACHUY N, SHIN Y, PLEISSNER KP, et al.