Publicité
Accueil > Actualité médicale > Hématologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-06-15
Actualité médicale

Tags: Depistage -  resistance -  insuline -  diabete de type 2 -  dosage -  sanguin -  proteine - 
Dépistage de la résistance à l'insuline et du diabète de type 2 par le dosage sanguin d'une nouvelle protéine - Actualité médicale
Dépistage de la résistance à l'insuline et du diabète de type 2 par le dosage sanguin d'une nouvelle protéine

La résistance à l'insuline est responsable du diabète de type 2. Les taux sanguins de RBP4 ( retinol-binding protein 4 ), une protéine sécrétée par les adipocytes, sont plus élevés dans les situations de résistance à l'insuline.

Publicité

Des études menées chez la souris suggèrent que des taux élevés de RBP4 entraînent une insulino-résistance. Les auteurs ont cherché à déterminer si les taux sériques de RBP4 sont corrélés à l'insulino-résistance et s'ils évoluent après une intervention qui améliore l'insulino-sensibilité. Ils ont également recherché si des taux sériques élevés de RBP4 sont associés à une diminution de l'expression du transporteur de glucose de type 4 (GLUT4) dans les adipocytes, ce qui constitue une caractéristique pathologique précoce de l'insulino-résistance.

La RBP4, l'insulino-résistance et les composants du syndrome métabolique furent mesurés chez trois groupes de sujets. Les mesures ont été à nouveau effectuées après un entraînement à l'effort dans un groupe. La protéine GLUT4 a été mesurée dans des adipocytes isolés.

Les taux de RBP4 ont été trouvés être en relation avec l'importance de l'insulino-résistance chez les sujets présentant une obésité, une baisse de la tolérance au glucose ou un diabète de type 2. Il en fut de même chez les sujets non obèses, non diabétiques qui avaient d'importants antécédents familiaux de diabète de type 2.

Les taux sériques élevés de RBP4 furent associés aux composants du syndrome métabolique, notamment à l'augmentation de l'indice de masse corporelle, du rapport taille-hanches, des taux sériques de triglycérides, de la pression artérielle systolique, et à une diminution des taux de cholestérol HDL (lipoprotéines de haute densité). L'entraînement physique n'a été associé à une réduction des taux sériques de RBP4 que chez les sujets bénéficiant d'une amélioration de l'insulino-résistance. Les taux de protéines GLUT4 dans les adipocytes et de RBP4 dans le sérum étaient inversement corrélés.

Selon les auteurs, la RBP4 est une molécule sécrétée par les adipocytes dont le taux sérique est élevé avant le développement d'un diabète franc ; elle semble révéler l'existence d'une insulino-résistance et de facteurs de risque cardiovasculaires associés chez des ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2006-06-15 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: Depistage resistance insuline diabete de type 2 dosage sanguin proteine


Publicité

En savoir plus