Publicité
Accueil > Actualité médicale > Nutrition
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

0000-00-00
Actualité médicale

Tags: vegetarien -  France - 
Qui est végétarien en France ? - Actualité médicale
Qui est végétarien en France ?

Une enquête menée auprès des clients d’un magasin de produits « bio » donne un aperçu du profil et des motivations de certains végétariens en France. Reste la question –débattue – de savoir si le végétarisme est bon pour la santé : oui peut-être à certaines conditions, et non à d’autres !

Publicité

Arouna Ouedraogo, sociologue chargée de recherche à l’Institut national de la recherche agronomique (INRA, Ivry-sur-Seine), ne prétend pas que son enquête ait une valeur « démonstrative ». Présentée lors d’un petit déjeuner de l’Institut français pour la nutrition (IFN), elle donne quand même une idée du végétarisme à la française.

Les végétariens – 44 % des clients du magasin bio enquêté - sont de plus en plus nombreux à mesure que l’on s’élève dans la hiérarchie sociale. On trouve parmi eux près de 3 % d’artisans et commerçants, près de 4 % d’ouvriers, 17 % d’employés, 35 % de cadres et professions intellectuelles supérieures, 40 % de professions intermédiaires… Absents notables : les agriculteurs et les chefs d’entreprise…

Dans les catégories populaires, ce sont plus souvent les hommes qui sont végétariens. Vivant dans les villes, souvent déracinés, plutôt partisans des médecines douces… Dans les catégories « supérieures », le végétarisme est majoritairement féminin, plus anciennement installé, en rapport souvent avec des attaches en milieu rural. Il est aussi de moins stricte observance. Et la médecine classique n’est pas systématiquement rejetée…

Les motivations des végétariens sont diverses. Mais si on les additionne, elles dessinent une sorte de bréviaire du « refuznik » des sociétés modernes : refus des produits industriels, refus de participer à la pollution industrielle, refus de la « gastronomie bourgeoise », refus de « l’oppression sous toutes ses formes »…

L’argument santé est défendu par certaines études scientifiques, indique le Pr Fernand Lamisse (Tours). Moins d’hypertension et de maladies coronariennes. Moins d’obésité et de diabète, voire moins de certains cancers. Moins de recours aux services de santé… Pour expliquer ces résultats invoqués, on met en avant le rôle des fibres, des antioxydants des fruits et légumes… Mais aussi et peut-être surtout l’exercice physique, et l’hygiène de vie ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 0000-00-00 par Nutrinews hebdo
Source: - Petit-déjeuner scientifique de l’IFN, 13 janvier 2009. - Article de Léon Guéguen : « Omnivore, végétarien, végétalien ? Science et pseudo-sciences, n° 283, p. 49-53. Accéder à la source

Mots clés: vegetarien France


Publicité

En savoir plus