Publicité
Accueil > Actualité médicale > Nutrition
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

0000-00-00
Actualité médicale

Tags: Français -  face -  discours -  alimentation - 
Les Français face aux discours sur l’alimentation  - Actualité médicale
Les Français face aux discours sur l’alimentation

Des années 1970 aux débuts du XXIe siècle, plusieurs conceptions de l’alimentation se succèdent. Dans ce que les sociologues de l’alimentation appellent la cacophonie nutritionnelle, peut-on dégager des grandes lignes ? Un Cahier de recherche du Crédoc apporte des réponses.

Publicité

Nous sommes soumis à deux types de communication sur l’alimentation. La première, de type médical, vulgarise des notions de diététique, diffuse des régimes minceur, dénonce les mauvais comportements alimentaires, et vante au contraire tous ceux qui sont censés nous apporter bien-être, forme, santé et performances. La seconde est à visée publicitaire, parle des produits et des progrès qu’ils apportent. Pourtant, les discours nutritionnels ne sont pas les mêmes.

Dans les années 1970, la diététique médicale parle surtout d’aliments de base (pain, farine, huile, riz…) et n’est pratiquement pas diffusée auprès du grand public. Le profil androgyne est valorisé, les discours sont axés sur la minceur et la perte de poids. On commence à parler de « combattre », de « lutter contre » toutes sortes d’excès et de surplus.

Dans les années 80, les termes scientifiques apparaissent dans les médias : sodium, liposoluble, corps gras… La société devient lipophobe, note C. Fischler. Au désir de minceur s’ajoute celui d’être musclé, énergique et bien dans sa peau. Les clubs de remise en forme apparaissent. L’alimentation doit être simple, saine et stimulante.

Dans les années 90, la présence des marques s’accroît dans la communication nutritionnelle. On promeut les produits « frais », « fermiers », « naturels », « de terroir »...

Au XXIe siècle, le discours alimentaire a trois grandes orientations : la santé et la médicalisation. C’est l’influence des pays anglo-saxons : l’alimentation devient une affaire personnelle, où s’exercent la liberté et les choix de chacun, d’où une certaine angoisse de « mal faire ». C’est aussi le domaine des recommandations nutritionnelles, des produits pour la minceur active, la vitalité, la beauté, la lutte contre le stress et le vieillissement…

la culture, avec le plaisir, le goût, la convivialité, la tradition. Cette dimension résiste particulièrement en France, ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 0000-00-00 par Nutrinews hebdo
Source: Crédoc. Du discours nutritionnel aux représentations de l’alimentation. Cahier de recherche n° 252 Accéder à la source

Mots clés: Français face discours alimentation


Publicité

En savoir plus