Publicité
Accueil > Actualité médicale > Nutrition
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

0000-00-00
Actualité médicale

Tags: fromage -  bon -  gout -  sante - 
Le fromage : bon pour le goût et pour la santé !  - Actualité médicale
Le fromage : bon pour le goût et pour la santé !

Les Français aiment le fromage. Pourtant, selon des enquêtes de consommation récentes (Inca et CCAF), sa consommation aurait baissé de 15 % entre 2004 et 2007 chez les adultes comme chez les enfants. Selon les médecins nutritionnistes, le fromage est souvent injustement perçu comme trop gras. Alors qu’il a toute sa place dans une alimentation équilibrée, parmi les trois produits laitiers que le Programme national nutrition santé (PNNS) conseille de consommer chaque jour. Ceux qui mangent du fromage ont souvent une alimentation plus équilibrée par ailleurs.

Publicité

Ils prennent leurs repas à heures fixes. Ils regardent moins la télé le soir au dîner. Ils consomment moins de sucres : biscuits sucrés, jus de fruits, sodas… Ils ont une alimentation équilibrée, avec entrée, plat, dessert. Ces mangeurs remarquables sont tout simplement les amateurs de fromage.

Les enquêtes CCAF 2004 et 2007 du Credoc* montrent qu’aimer le fromage est un signe d’habitudes alimentaires favorables. Celui qui avale du « tout prêt vite fait » ne laisse pas à son cerveau le temps de lui envoyer le signal de rassasiement. D’où le risque de manger trop, de grignoter... L’amateur de fromage, lui, mange mieux et mange moins. Environ 80 % du fromage est dégusté lors des repas.

Pourquoi alors sa consommation diminue-t-elle ? Le fromage est sans doute victime de la chasse au gras. Beaucoup de médecins même croient que les fromages sont deux fois plus gras qu’ils ne sont ! Depuis 2007, la modification des étiquetages donnant la teneur réelle du produit en matière grasse (MG) aidera peut-être à y voir clair.

Jusqu’à cette date, on calculait le taux de MG sur l’extrait sec. Non sur le produit fini, qui contient de l’eau. Ainsi, un camembert dit anciennement « 45 % MG » n’en contient en réalité que 21 %. A l’époque, on ne diabolisait pas le gras…

Les chercheurs ont commencé à redresser la barre. Il faut des acides gras, disent-ils, et ceux du fromage n’ont pas démérité. Plusieurs travaux scientifiques suggèrent que la consommation de fromage serait bénéfique sur le plan cardiovasculaire.
En quantité modérée, le fromage n’est même pas interdit en cas d’excès de cholestérol.

L’amateur peut choisir entre des fromages contenant entre 0 et 30 % de MG. Même constat si l’on doit limiter sa consommation de sel : 30 g de ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 0000-00-00 par Nutrinews hebdo
Source: « Le fromage au quotidien : état des lieux pour les professionnels de santé ». Conférence de presse de l’Institut Fromages & Santé. www.institutfromagesetsante.com - *Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie. Accéder à la source

Mots clés: fromage bon gout sante


Publicité

En savoir plus