Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-03-22
Fil actus Santé

Tags: Hypertension -  AVC -  bêtabloquants - 
« Hypertension : vers une prise en charge plus stricte »  - Fil actus Santé
« Hypertension : vers une prise en charge plus stricte »

Le Figaro traite des études menées par le Pr Peter Rothwell (service de neurologie de l'hôpital Radcliffe, Oxford, Grande-Bretagne), qui « jettent un pavé dans la mare » en matière de prise en charge de l’hypertension.

Publicité

Le chercheur « conclut [dans le Lancet] que la variabilité de la tension artérielle d'une consultation médicale à une autre est en soi un facteur de risque d'accident vasculaire cérébral ».

Le quotidien indique qu’« en reprenant plusieurs vastes études, dans des populations d'hypertendus ayant déjà souffert d'une attaque cérébrale transitoire, Peter Rothwell calcule que le risque de récidive est d'autant plus important que la tension systolique varie d'une consultation à l'autre ».

Le Figaro souligne qu’« indépendamment du niveau tensionnel, la probabilité d'un nouvel AVC est multipliée par 6 chez les 10% de sujets qui ont la variabilité tensionnelle la plus forte, par rapport aux 10% ayant la variabilité la plus faible. Le risque d'infarctus est lui plus que triplé ».

Le chercheur explique qu’« une hypertension épisodique est aussi à risque et les patients et leurs médecins ne devraient pas être rassurés par le fait que leur tension artérielle est parfois normale ».

Peter Rothwell « va plus loin en montrant que tous les médicaments ne font pas jeu égal pour stabiliser la tension. […] Les médicaments de la famille des inhibiteurs calciques et les diurétiques sont plus performants que d'autres classes d'antihypertenseurs comme les bêtabloquants pour stabiliser la tension ».

Le journal constate que « ce mécanisme expliquerait pourquoi les inhibiteurs calciques s'avèrent plus efficaces que les bêtabloquants pour prévenir les attaques cérébrales », puis ajoute que « selon le Pr Rothwell, les stratégies actuelles de prise en charge sont à revoir ».

« Face à ces résultats inédits, les spécialistes français restent prudents ». Le Pr Xavier Girerd (Pitié-Salpêtrière, Paris) « met en garde contre une surinterprétation ».
Le spécialiste affirme que « la stabilité de la tension d'une consultation à une autre est un facteur protecteur des AVC, mais il ne faut pas en déduire qu'une ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2010-03-22 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Le Figaro du 22/3/10 Accéder à la source


Publicité

En savoir plus