Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cancérologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-06-26
Actualité médicale

Tags: test -  predictif -  resultats -  traitement -  survie -  patients -  souffrant -  cancers -  pulmonaires - 
Nouveau test prédictif des résultats du traitement et de la survie des patients souffrant de cancers pulmonaires - Actualité médicale
Nouveau test prédictif des résultats du traitement et de la survie des patients souffrant de cancers pulmonaires

Les chercheurs du centre du cancer de l'hôpital universitaire de Cleveland ont trouvé un nouveau bio marqueur prometteur qui peut être utilisé pour prédire la survie des patients souffrant de cancer avancé du poumon ainsi que de la réponse à la thérapeutique. Cette étude a été présentée au congrès annuel de la société américaine d'oncologie par le docteur Afshin Dowlati, MD, hématologue-oncologue de ce centre du cancer.

Publicité

Les chercheurs du centre du cancer de l'hôpital universitaire de Cleveland ont trouvé un nouveau bio marqueur prometteur qui peut être utilisé pour prédire la survie des patients souffrant de cancer avancé du poumon ainsi que de la réponse à la thérapeutique. Cette étude a été présentée au congrès annuel de la société américaine d'oncologie par le docteur Afshin Dowlati, MD, hématologue-oncologue de ce centre du cancer.
Selon le Dr. Dowlati, les patients ayant un faible taux d'un bio marqueur, appelé ICAM, ont une meilleure chance de survie et une réponse augmentée à la chimiothérapie (29 % versus 13 %). Cet auteur, assistant professeur à l'école de médecine de l'université Case Western Reserve, croit que cette recherche confirme qu'il s'agit d'un marqueur significatif dans le cancer du poumon. Selon lui, antérieurement, il était difficile d'identifier les patients qui allaient répondre favorablement aux traitements ainsi que leur devenir. Cette découverte confirme une étude pilote pratiquée il y a trois ans dans ce même centre.

Les résultats proviennent d'une étude en phase III qui a concerné 878 patients traités par une chimiothérapie conventionnelle à laquelle il fut ou non ajouté un inhibiteur anti angiogénèse (bevacizumab) destiné à prévenir la formation de nouveaux vaisseaux dans les tumeurs.

Les autres présentations à ce congrès par les médecins du centre ont inclus :

Une étude en phase II évaluant un inhibiteur anti angiogénèse (combretastatin) dans le cancer de la thyroïde. Selon les auteurs, le Dr Scot Remick, MD, et collaborateurs, la réponse des patients fut extraordinairement favorable.

Une étude en phase II présentée par le Dr Janice Lyons, MD, associant dans le traitement du cancer du sein outre la chimiothérapie traditionnelle le docetaxel, avec le bevacizumab (Avastin)

Une étude en phase I présentée par le Dr Panos Savvides, MD, combinant l'utilisation de Tarceva avec le docetaxel dans le ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2006-06-26 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: test predictif resultats traitement survie patients souffrant cancers pulmonaires


Publicité

En savoir plus