Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2006-07-04
Actualité médicale

Tags: Contraception -  masculine -  reversible - 
Contraception masculine réversible - Actualité médicale
Contraception masculine réversible

Des méthodes de contraception hormonale masculine sans danger, sûres et réversibles capables de bloquer la production de spermatozoïdes (ou azoospermie) ou de la réduire considérablement pourraient bientôt être disponibles. Des chercheurs de l'Université de Sydney et collaborateurs américains ont montré que les utilisateurs retrouvaient un taux de fertilité normal en quelques mois après la fin du traitement.

Publicité

Des méthodes de contraception hormonale masculine sans danger, sûres et réversibles capables de bloquer la production de spermatozoïdes (ou azoospermie) ou de la réduire considérablement pourraient bientôt être disponibles. Des chercheurs de l'Université de Sydney et collaborateurs américains ont montré que les utilisateurs retrouvaient un taux de fertilité normal en quelques mois après la fin du traitement.
Le contraceptif masculin comporte une hormone androgène ou une combinaison androgène-progestogène. L'équipe a analysé des données publiées obtenues lors de 30 essais conduits sur environ 1500 hommes entre 1990 et 2005. Lors de ces essais, un spermatogramme avait été obtenu chaque mois dans le but de suivre le retour à une production normale de spermatozoides estimée à 20 millions par millilitre. La duréée moyenne de retour à un taux normal de fertilité était de 3,4 mois. La probabilité de restauration de la production à 20 millions par millilitre en 6 mois était de 67%, en 12 mois de 90%, en 16 mois de 96%. et de 100% après 24 mois.
On peut prédire la durée nécessaire à un retour à la normale après le traitement hormonal dans la plupart des cas en considérant l'âge, la concentration initiale du sperme, la concentration sanguine en hormone lutéinisante (LH), la longueur de la période menant à l'arrêt de la production de spermatozoïdes et la durée du traitement hormonal. Cependant ces facteurs n'ont pas d'influence sur le taux de production de spermatozïdes à l'issue du traitement. Ces méthodes contraceptives seraient donc efficaces et réversibles.


The University of Sydney http://www.usyd.edu.au/news/
Lancet, 2006, Volume 367, Issue 9520, pp.1412-1420
Cette information est un extrait du BE Australie numéro 46 du 4/07/2006 rédigé par l'AUSTRALIE. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com Publié le 12/07/06

Article écrit le 2006-07-04 par auteur
Source: source Accéder à la source

Mots clés: Contraception masculine reversible


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...