Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies virales
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-02-22
Actualité médicale

Tags: VIH/ -  VIH/SIDA -  CROI -  Conference -  retrovirus -  infections -  opportunistes - 
VIH/ Sida - CROI: Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes - Actualité médicale
VIH/ Sida - CROI: Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes

La 17ème conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI 2010) s’est déroulée à San Francisco du 16 au 19 février. Parmi les études soutenues par l’ANRS, deux concernaient la vaccination. Elles se sont intéressées à la vaccination des personnes séropositives contre l’hépatite B d’une part, et contre la grippe A/H1N1 d’autre part.

Publicité

1. Vaccination contre le VHB : de nouvelles recommandations pour les personnes vivant avec le VIH ?
Voies sanguine, sexuelle et de la mère à l’enfant : le virus du sida (VIH) et celui de l’hépatite B (VHB) partagent des modes de transmission communs. En 2004 en France, on estimait à au moins 50% la proportion des séropositifs infectés ou ayant été en contact avec le VHB, contre 7% dans l’ensemble de la population1. En outre, en cas d’infection par le VHB, ils développent plus souvent une forme chronique de la maladie hépatique, qui évolue plus vite vers une cirrhose ou un cancer du foie. De ce fait, la mortalité est plus élevée chez les personnes co-infectées par les deux virus que chez celles atteintes par le seul VIH.

La vaccination contre le VHB est donc fortement recommandée aux personnes vivant avec le VIH. Toutefois, elle ne déclenche une réponse immunitaire que chez 17,5 à 56% des adultes atteints par le VIH, contre 95% dans la population adulte générale (le déficit immunitaire induit par le virus du sida rendrait la vaccination moins efficace). D'où l’intérêt de l’essai ANRS HB03 VIHVAC-B qui a démarré fin juin 2007 et a été mené en France dans 33 centres cliniques du réseau de l’ANRS.

Les chercheurs ont comparé l’efficacité et la tolérance générées par deux schémas vaccinaux alternatifs au schéma standard, sur des adultes représentatifs de la population séropositive vivant dans les pays développés. Un premier groupe de 145 patients a reçu le schéma standard efficace dans la population adulte générale : une première injection intramusculaire de GENHEVAC B® 20 μg2, puis deux autres injections similaires 4 et 24 semaines plus tard. Un second groupe de 148 patients a reçu un schéma alternatif déjà testé et validé chez les insuffisants rénaux en hémodialyse, une ...

Page suivante (2 / 4)

Article écrit le 2010-02-22 par ANRS
Source: ANRS.fr Accéder à la source

Mots clés: VIH/ VIH/SIDA CROI Conference retrovirus infections opportunistes


Publicité

En savoir plus