Publicité
Accueil > Vie de l'Hôpital : actus > FHF - Federation Hospitaliere de France
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-04-19
Vie de l'Hôpital : actus

Tags: motscles - 
Mission Briet : gel des crédits accordés aux missions d’intérêt général ? - Vie de l'Hôpital :  actus
Mission Briet : gel des crédits accordés aux missions d’intérêt général ?

La mission Briet a présenté ses recommandations pour remédier aux dérapages des dépenses d’assurance maladie.

Publicité

Certaines enveloppes de l’ONDAM seraient mises en réserve en début d'année et dégelées éventuellement en cours d'exercice sur avis d’un comité d’expert. Les crédits qui financent les missions d’intérêt général assumées par les seuls hôpitaux publics (SAMU, gardes médicales…) constitueraient, semble-t-il, l’essentiel des sommes concernées.

La Fédération hospitalière de France s’élève contre cette proposition qui aboutirait à faire supporter aux seuls hôpitaux publics les conséquences des dérapages des autres acteurs du système de santé (médicaments, cliniques commerciales, ...), alors qu’aucun système de régulation n’existe ou n’est prévu en ce qui les concerne.

Elle demande aux Pouvoirs Publics de préciser si l’exercice des missions de service public devra en conséquence être « gelé» au début de chaque année dans l’attente du dégel hypothétique des crédits. Faudra-t-il arrêter le fonctionnement des SAMU du 1er janvier au 30 juin de chaque année ?

La FHF se réjouit par contre de la proposition consistant à demander à un comité d’expert de valider la pertinence du taux de progression de l’ONDAM lors de sa fixation, en partant du principe que le respect des crédits n’est possible que si les efforts demandés aux acteurs ne sont pas totalement irréalistes. Elle rappelle que le financement du classement en catégorie A des personnels infirmiers supposera l’augmentation de l’ONDAM, à ce seul titre, de 0,5 % par an pendant cinq ans et que faire baisser la progression annuelle des budgets en deçà de 3 %, comme le souhaite le gouvernement, est totalement irréaliste.

La FHF refuse que les hôpitaux publics deviennent la variable d’ajustement du budget de la santé.

Article écrit le 2010-04-19 par FHF - Federation Hospitaliere de France
Source: FHF - Federation Hospitaliere de FranceAccéder à la source


Publicité

En savoir plus