Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies virales
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-05-17
Actualité médicale

Tags: Mortalite -  patients -  seropositifs -  VIH/SIDA -  initiation -  therapies -  antiretrovirales -  comparaison -  ensemble -  population -  pays -  industrialises - 
Mortalité des patients séropositifs VIH/SIDA lors de l’initiation de thérapies antirétrovirales efficaces : comparaison avec l’ensemble de la population dans neuf pays industrialisés. - Actualité médicale
Mortalité des patients séropositifs VIH/SIDA lors de l’initiation de thérapies antirétrovirales efficaces : comparaison avec l’ensemble de la population dans neuf pays industrialisés.

INTRODUCTION : La mortalité des patients infectés par le VIH a diminué de manière substantielle grâce à l’utilisation de thérapies antirétrovirales combinées (ART), cependant on ne sait pas si elle a atteint la taux de mortalité de la population générale. Nous avons comparé la mortalité des patients lors de l’initiation de l’ART dans neuf pays Européens et Nord-Américain par rapport à la population générale correspondante., en prenant en compte la réponse à l’ART.

Publicité

MÉTHODES : Les patients éligibles ont été inclus dans des études prospectives de cohortes participant à la ART Cohort Collaboration. Nous avons calculé le ratio de décès observés par rapport à celui anticipé pour toutes les causes (taux de mortalité standardisé (SMR), sur une période de 6 mois suivant l’initiation de l’ART, en fonction du groupe de risque, de l’état clinique, de la numération en CD4 à l’initiation, et de la charge virale à 6 mois. Les valeurs anticipées de décès ont été obtenues à partir des taux de mortalité en fonction de l’âge, du sexe et du pays.

RÉSULTATS : Parmi les 29 935 patients éligibles, 1 134 décès ont été enregistrés pour 131 500 personnes-années de suivi. L’âge moyen était de 37 ans, 8 162 (27%) des patients étaient des femmes, 4 400 (15%) des consommateurs de drogue (IDU) et 6738 (23%) avaient déjà des symptôme du SIDA lors de l’initiation de l’ART. Au bout de 6 mois, 23 539 patients (79%) avaient une charge virale mesurée < ou = 500 copies/ml. Le SMR le plus faible, 1.05 [intervalle de confiance (IC) 95% 0.82-1.35], correspondait à celui du groupe homosexuel masculin (MSM) qui avait débuté l’ART en absence de symptômes du SIDA, et qui au bout de 6 mois, présentait une numération en CD4 > ou = à 350 cellules/microL et une réduction de la charge virale à < or = 500 copies/m. à l’opposé, un SMR de 73.7 (IC 95% 46.4-116.9) a été déterminé pour le groupe IDU pour les patients n’ayant pas présenté d’inhibition de la réplication virale et dont la numération en CD4 était < 50 cellules/miroL à 6 mois. Le pourcentage de patients dont le SMR < 2 était de 46% pour le groupe MSM, 42% pour les patients hétérosexuels infectés et 0% ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2010-05-17 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Int J Epidemiol. 2009 Dec., vol. 38, n° 6, pp.1624-1633 Accéder à la source


Publicité

En savoir plus