Publicité
Accueil > Actualité médicale > Cardiologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-05-25
Actualité médicale

Tags: Blocage -  plaquettes -  voie -  intraveineuse -  cangrelor -  cours -  intervention -  coronarienne -  percutanee - 
Blocage des plaquettes par voie intraveineuse avec le cangrelor au cours d’une intervention coronarienne percutanée. - Actualité médicale
Blocage des plaquettes par voie intraveineuse avec le cangrelor au cours d’une intervention coronarienne percutanée.

INTRODUCTION : Le cangrelor, administré par voie intraveineuse, est un antagoniste réversible à action rapide et de courte durée du récepteur de l’adénosine diphosphate (ADP) ; il peut réduire les incidents ischémiques lors d’intervention coronarienne percutanée (PCI).

Publicité

METHODES : Dans cette étude en double aveugle, contrôlée par placébo, nous avons assigné au hasard 5 362 patients, qui n’avaient pas été traités auparavant avec le clopidogrel, et qui ont reçu soit le cangrelor, soit le placébo, lors de la PCI, suivi par 600 mg de clopidrogel. Le critère d’efficacité primaire était composé d’un ensemble formé du décès, de l’infarctus du myocarde ou de revascularisation suite à une ischémie à 48 heures. L’inclusion était annulée lorsque l’analyse an intérim montrait que l’essai ne montrerait probablement pas un effet supérieur pour le critère d’efficacité primaire.

RÉSULTATS : Le critère d’efficacité primaire a été obtenu dans 185 des 2 654 patients recevant le cangrelor (7.0%) et chez 210 des 2 641 patients appartenant au groupe placébo (8.0%) (odds ratio pour le groupe cangrelor, 0.87 ; intervalle de confiance 95% [IC] 0.71 à 1.07; P=0.17) (population pondérée en intention de traiter pour les données manquantes). Dans le groupe cangrelor, en comparaison avec le groupe placébo, deux critères d’efficacité prédéfinis étaient réduits de manière significative à 48 heures : le taux de thrombose du stent, à 0.2% contre 0.6% (odds ratio, 0.31; 95% CI, 0.11 to 0.85; P=0.02), et le taux de décès toutes causes confondues, chutant de 0.7% à 0.2% (odds ratio, 0.33; 95% IC, 0.13 à 0.83; P=0.02).

Il n’existait pas de différence significative dans le taux de transfusion sanguine (1.0% pour le groupe cangrelor et 0.6% pour le groupe placébo, P=0.13), cependant on notait une augmentation des cas d’hémorragie importante sur l’une des échelles d’évaluation pour le groupe cangrelor, passant de 3.5% à 5.5% (P<0.001), due à de nombreux hématomes rapportés dans la région de l’haine.

CONCLUSIONS : L’utilisation de cangrelor dans un processus péri-procédural au cours de PCI n’apportait pas d’avantage par rapport au groupe placébo pour une réduction des critères ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2010-05-25 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: N Engl J Med. 2009 Dec. 10, vol. 361, n° 24, pp.2330-2341 Accéder à la source

Mots clés: Blocage plaquettes voie intraveineuse cangrelor cours intervention coronarienne percutanee


Publicité

En savoir plus

BHATT DL, LINCOFF AM, GIBSON CM, STONE GW, et al.