Publicité
Accueil > Pratique médicale > Recommandations de bonnes pratiques
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-04-20
Pratique médicale

Tags: motscles - 
Grossesses à risque : orientations des femmes enceintes entre les maternités en vue de l’accouchement - Pratique médicale
Grossesses à risque : orientations des femmes enceintes entre les maternités en vue de l’accouchement

La Haute Autorité de Santé (HAS) publie des recommandations de bonne pratique sur l’orientation des femmes enceintes dans les maternités en cas de risque obstétrical fœtal ou maternel avéré. Ces recommandations demandées par la Direction générale de l’offre des soins (DGOS) viennent compléter celles publiées en juillet 2007*.

Publicité

Les recommandations que publie aujourd’hui la HAS ont pour objectifs d’optimiser l’adéquation de la prise en charge des femmes enceintes en fonction du type de maternité mais également d’homogénéiser les bonnes pratiques de décision d’orientation, face à des risques obstétricaux identifiés. Pour cela, elles visent à :

- définir selon des critères médicaux quelles femmes enceintes orienter dans les maternités de type I, II ou III en fonction des risques fœto-maternels,

- harmoniser les indications d’orientation et de réorientation au sein des réseaux de périnatalité,

- améliorer la compréhension par les professionnels de santé autant que par les femmes enceintes de l’importance et des limites de l’orientation entre les établissements d’un réseau
de périnatalité

- définir les outils nécessaires à une organisation efficace des orientations, afin d’en améliorer la sécurité et le confort.

Une orientation des femmes enceintes à prévoir le plus tôt possible

En début de grossesse, la HAS préconise que soit donnée à toute femme enceinte une information sur l’offre des soins et de prévention existant dans le cadre du réseau périnatal, régional et de proximité. L’entretien précoce du premier trimestre est l’occasion pour les professionnels de santé de commencer cette information ainsi que celle sur le niveau de risque de leur grossesse.


L’orientation c’est-à-dire la détermination au cas par cas du type de la maternité nécessaire au meilleur suivi de la femme enceinte, doit se situer le plus en amont possible de la naissance ; les modalités de l’orientation sont issues des échanges entre les différents professionnels de santé impliqués dans la prise en charge Avant de prendre une décision d’orientation, il est recommandé de recalculer le terme de la grossesse et de vérifier la méthode utilisée pour le calcul du terme (en semaines d’aménorrhées). et de s’assurer de la disponibilité des plateaux techniques nécessaires à ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2010-04-20 par HAS - Haute Autorité de la Santé
Source: HAS - Haute Autorité de la SantéAccéder à la source


Publicité

En savoir plus

* Suivi et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées. Recommandations de bonne pratique. HAS, juillet 2007.