Publicité
Accueil > Actualité médicale > Hématologie
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-06-24
Actualité médicale

Tags: Garder -  sang -  fluide -  jus -  moelle - 
Garder le sang fluide jusqu'à la moelle. - Actualité médicale
Garder le sang fluide jusqu'à la moelle.

Réduire les éléments collants du sang, les plaquettes, jusqu'au fond de la moelle osseuse pourrait être un nouvel outil pour conserver le fragile équilibre entre saignement et coagulation selon une nouvelle étude.

Publicité

Cette découverte pourrait conduire à de nouvelles thérapies pour abaisser le nombre de plaquettes dans l'organisme sans compromettre ses capacités de coagulation. Chez la plupart des gens, le sang circule librement dans les vaisseaux mais peut se coaguler à tout moment si nécessaire. D'un autre côté, si des caillots se forment trop facilement ils peuvent se loger dans des capillaires ou dans le coeur et bloquer l'apport d'oxygène aux tissus, provoquant ainsi des attaques cardiaques ou cérébrales. Les médicaments actuels agissent en rendant les plaquettes moins adhérentes, avec le dangereux inconvénient de supprimer aussi leur capacité à former des caillots. Les patients qui ont recours à ces médicaments sont ainsi exposés à un risque accru de saignements sérieux et parfois même mortels. Erik Tucker et ses collègues ont maintenant développé une autre approche pour éviter l'apparition de caillots sanguins.

C'est une hormone appelée thrombopoïétine qui régule la production de plaquettes dans la moelle osseuse. Les chercheurs ont donc injecté à des babouins, dont le sang coule et coagule d'une façon similaire à l'homme, un anticorps spécifique de l'hormone pour interférer avec ce processus et réduire le nombre de plaquettes produites. En bloquant la formation de plaquette à sa source, Tucker et ses collègues ont suffisamment fait baisser chez les babouins le nombre de plaquettes pour réduire la coagulation sans pour autant entraver leur capacité à stopper le saignement. Ce traitement n'a ainsi pas modifié le temps normal requis pour qu'une blessure arrête de saigner, la concentration plaquettaire restant dans des limites physiologiques normales. Cette approche où le nombre de plaquette est réduit sans affecter leurs capacités adhésives pourrait s'avérer plus sûre et plus efficace que les thérapies conventionnelles qui tentent de prévenir les maladies dues à l'agrégation plaquettaire.

Article écrit le 2010-06-24 par Science Translational Medicine
Source: Science Translational Medicine - American Association for the Advancement of Science Accéder à la source

Mots clés: Garder sang fluide jus moelle


Publicité

En savoir plus

Article : « Safety and Antithrombotic Efficacy of Moderate Platelet Count Reduction by Thrombopoietin Inhibition in Primates » par E.I. Tucker, U.M. Marzec, M.A. Berny, S. Hurst, O.J.T. McCarty, A.Gruber, S.R. Hanson de l'Oregon Health and Science University School of Medicine à Portland, OR; S. Bunting de BioMarin, Inc. à Novato, CA; A. Gruber, S.R. Hanson de l'Oregon National Primate Research Center à Beaverton, OR.