Publicité
Accueil > Fil actus Santé > Revue de presse santé
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-07-20
Fil actus Santé

Tags: bébés nageurs -  bronchiolite - 
« Les bébés nageurs ont un risque accru de bronchiolite »  - Fil actus Santé
« Les bébés nageurs ont un risque accru de bronchiolite »

« De plus en plus populaire, la pratique des bébés nageurs est parée de nombreuses vertus. Elle stimulerait la croissance et le développement psychomoteur, renforcerait les liens avec les parents… ».

Publicité

Cependant, « la fréquentation précoce et régulière des piscines n’est pas sans risque pour les poumons encore immatures des tout-petits ».

Une étude du Pr Alfred Bernard, toxicologue à l’université catholique de Louvain (Belgique), publiée dans European Respiratory Journal, relate que « les bébés nageurs ont un risque de bronchiolite presque doublé par rapport aux autres enfants ».

« L’exposition à la chloramine, produite par le mélange du chlore et de matières organiques (urine, salive…) serait en cause. […] 430 bambins de 5-6 ans ont été examinés, et leurs parents interrogés par questionnaire. Indépendamment des autres facteurs, la fréquence de la bronchiolite s’est avérée multipliée par 1,7 chez ceux qui avaient fréquenté des piscines chlorées avant l’âge de 2 ans ».

Le Pr Alfred Bernard souligne que « le poumon se développe vers 6-7 ans, c’est pendant cette période de vulnérabilité que l’exposition à la chloramine peut être maximale ».

Le Figaro se penche sur une « étude menée en 2007 par l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur, sur un échantillon de 500 établissements couverts, observait qu’un seul effectuait «régulièrement» cette mesure, et 14 «occasionnellement» ».

Le Pr Bernard précise que « lorsqu’il y a une forte odeur de chlore dès le hall d’entrée, on peut suspecter que le taux admissible de chloramine est largement dépassé ».

Pour le Pr Jean-Christophe Dubus, pneumopédiatre au CHU de Marseille,« ces chercheurs ont pointé du doigt quelque chose, mais leurs résultats demandent à être confirmés ».

Le journal remarque que « pour l’heure, il n’y a pas, selon [ce spécialiste], matière à s’inquiéter, d’autant que les bébés nageurs passent en général peu de temps dans l’eau ».

Cependant, le Dr Fabienne Rancé, pédiatre et allergologue au CHU de Toulouse, « ces données incitent à déconseiller la pratique de bébé nageur en cas de ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2010-07-20 par © Copyright InformationHospitaliere.com
Source: Le Figaro du 20/7/10Accéder à la source


Publicité

En savoir plus