Publicité
Accueil > Actualité médicale >
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2004-04-09
Actualité médicale

Tags: EPIPAGE -  premiers -  resultats -  enquete -  epidemiologique -  grands -  prematures -  France - 
EPIPAGE : premiers résultats d’une enquête épidémiologique sur les grands prématurés en France - Actualité médicale
EPIPAGE : premiers résultats d’une enquête épidémiologique sur les grands prématurés en France

09/04/04 - Béatrice Larroque de l’unité Inserm 149 « Recherches épidémiologiques en santé périnatale et santé des femmes » et ses collègues ont réalisé la première enquête épidémiologique à l’échelle nationale concernant la santé des grands prématurés. Cette enquête appelée EPIPAGE (étude épidémiologique sur les petits âges gestationnels) a été lancée en 1997 et se donnait pour objectif de suivre les enfants de la naissance à 5 ans. Bien que le taux de survie des enfants grands prématurés en France soit assez élevé – 85% pour les enfants naissant à moins de 33 semaines- et comparable à celui d’autres pays développés, des disparités existent selon l’âge gestationnel. Ces premières données françaises constituent pour les praticiens (obstétriciens et néonatologistes) des éléments d’aide au pronostic. Ils sont détaillés dans un article de la revue Archive of Disease in Childhood, fetal and neonatal edition de ce trimestre.

Publicité

09/04/04 - Béatrice Larroque de l’unité Inserm 149 « Recherches épidémiologiques en santé périnatale et santé des femmes » et ses collègues ont réalisé la première enquête épidémiologique à l’échelle nationale concernant la santé des grands prématurés. Cette enquête appelée EPIPAGE (étude épidémiologique sur les petits âges gestationnels) a été lancée en 1997 et se donnait pour objectif de suivre les enfants de la naissance à 5 ans. Bien que le taux de survie des enfants grands prématurés en France soit assez élevé – 85% pour les enfants naissant à moins de 33 semaines- et comparable à celui d’autres pays développés, des disparités existent selon l’âge gestationnel. Ces premières données françaises constituent pour les praticiens (obstétriciens et néonatologistes) des éléments d’aide au pronostic. Ils sont détaillés dans un article de la revue Archive of Disease in Childhood, fetal and neonatal edition de ce trimestre.

En savoir plus...

Article écrit le 2004-04-09 par
Source: Accéder à la source

Mots clés: EPIPAGE premiers resultats enquete epidemiologique grands prematures France


Publicité

En savoir plus




: Sur le même thème...