Publicité
Accueil > Actualité médicale > Biologie clinique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-09-20
Actualité médicale

Tags: manganese -  eau potable -  etude -  effets negatifs -  habiletes intellectuelles -  enfants - 
Le manganèse dans l'eau potable : Une étude suggère des effets négatifs sur les habiletés intellectuelles des enfants - Actualité médicale
Le manganèse dans l'eau potable : Une étude suggère des effets négatifs sur les habiletés intellectuelles des enfants

Le 15 septembre 2010 - Une équipe de chercheurs dirigée par Maryse Bouchard, professeure associée au Centre de recherche interdisciplinaire sur la biologie, la santé et l'environnement (CINBIOSE) de l'Université du Québec à Montréal et chercheure au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine et Donna Mergler, professeure émérite au Département des sciences biologiques et membre du CINBIOSE, a mené une étude montrant que des enfants exposés à une concentration élevée de manganèse dans l'eau potable avaient des performances inférieures à des tests d'habiletés intellectuelles que des enfants moins exposés. Leurs résultats ont été publiés dans la prestigieuse revue scientifique Environmental Health Perspectives, dans un article intitulé "Intellectual Impairment in School-Age Children Exposed to Manganese from Drinking Water".

Publicité

Le manganèse : toxique dans les milieux de travail mais inoffensif dans l'eau ?

Les effets neurotoxiques de l'exposition au manganèse sont bien connus en milieu de travail. Présent dans le sol, ce métal se retrouve aussi de façon naturelle dans l'eau souterraine. Plusieurs régions au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde ont des concentrations naturellement élevées de manganèse dans l'eau souterraine. Y a-t-il des dangers? Quel peut-être son effet sur la santé des enfants? Cette étude est la première à s'intéresser aux risques potentiels de l'exposition au manganèse de l'eau potable en Amérique du Nord.

Menée par des chercheurs de l'Université du Québec à Montréal, de l'Université de Montréal et de l'École Polytechnique de Montréal, l'étude a porté sur 362 enfants québécois âgés entre 6 et 13 ans et vivant dans des résidences approvisionnées par de l'eau souterraine (ou eau de puits). Pour chaque enfant participant, les chercheurs ont mesuré la concentration de manganèse dans l'eau du robinet de la résidence, ainsi que de fer, cuivre, plomb, zinc, arsenic, magnésium et calcium. La quantité du manganèse provenant de l'eau du robinet et de la nourriture consommée par l'enfant a été estimée par un questionnaire. Finalement, chaque enfant a été évalué par une batterie de tests touchant la cognition, la motricité et les comportements.

L'auteure principale de cette étude, Maryse Bouchard, explique « qu'une diminution très significative du quotient intellectuel (QI) des enfants a été observée en lien avec la présence de manganèse dans l'eau potable, et cela à des concentrations de manganèse actuellement considérées comme faibles et sans risque pour la santé. » Les enfants chez qui la concentration de manganèse dans l'eau était dans le 20 % le plus élevé avaient en moyenne un QI de 6 points inférieur aux enfants dont l'eau ne contenait pas ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2010-09-20 par Environmental Health Perspectives - Université du Québec à Montréal
Source: Environmental Health Perspectives - Université du Québec à Montréal Accéder à la source


Publicité

En savoir plus