Publicité
Accueil > Actualité médicale > Biologie clinique
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application


Partenaires


Publicité

2010-09-20
Actualité médicale

Tags: remede chinois -  aide -  supporter -  chimiotherapies - 
Un ancien remède chinois aide à supporter les chimiothérapies. - Actualité médicale
Un ancien remède chinois aide à supporter les chimiothérapies.

Un traitement chinois pluriséculaire à base de plantes réduit les effets indésirables de la chimiothérapie au niveau de l'estomac en stimulant la division cellulaire et en réduisant l'inflammation des tissus de cet organe selon une nouvelle étude. La pivoine, une jolie fleur violette de scutellaire, de la réglisse et le fruit d'un nerprun entrent dans la composition du Huang Qin Tang, une vieille recette de plantes médicinales utilisée en Chine pour traiter les troubles intestinaux tels que diarrhée, nausées et vomissements.

Publicité

Un récent essai clinique de phase I/II a confirmé l'efficacité de cette formulation pour réduire les dommages à l'estomac provoqués par la chimiothérapie chez des patients atteints de cancer colorectal. Dans leur nouvelle étude, Yung-Chi Cheng et ses collègues ont utilisé une formulation précise faite en laboratoire de ce remède appelée PHY906 pour montrer chez la souris que les effets thérapeutiques de ce mélange de plante proviennent de sa capacité à cibler de nombreux processus biologiques. Dans ce travail, les chercheurs ont traité des souris cancéreuses par une chimiothérapie qui réduit les tumeurs mais cause aussi une destruction massive du revêtement intestinal des animaux. Après quelques jours de traitement avec le PHY906, ce revêtement était rétabli chez les souris.

L'équipe a trouvé que des molécules de signalisation de cellules souches connues sous le nom de Wnt étaient en plus grandes quantités que la normale dans l'intestin des souris traitées. Les chercheurs ont alors découvert que le PHY906 ne stimulait pas seul la voie Wnt mais mélangé à une enzyme bactérienne commune dans l'intestin, ce qui conduisait au remplacement des cellules souches lésées de l'intestin par de nouvelles saines. Outre sa capacité à susciter le renouvellement cellulaire, le remède bloquait aussi la migration de cellules inflammatoires vers l'intestin et réduisait l'inflammation par de multiples moyens. Ces résultats suggèrent que la médecine traditionnelle chinoise pourrait offrir des modèles de développement aux fabricants de médicaments toujours à la recherche de meilleures combinaisons pour améliorer leurs formulations. M. Cheng est le fondateur scientifique et détient des capitaux de PhytoCeutica, Inc., la société qui met au point des médicaments pour traiter le cancer à partir de remèdes traditionnels chinois et qui a reçu la licence d'exploitation du PHY906 de la part de l'Université de Yale. Deux autres auteurs de cet article ont ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2010-09-20 par Science Translational Medicine
Source: Science Translational Medicine Accéder à la source

Mots clés: remede chinois aide supporter chimiotherapies


Publicité

En savoir plus

Article : « The Four-Herb Chinese Medicine PHY906 Reduces Chemotherapy-Induced Gastrointestinal Toxicity » par W. Lam, S. Bussom, F. Guan, Z. Jiang, W. Zhang, E.A. Gullen et Y.-C. Cheng de l'Ecole de Médecine de l'Université de Yale à New Haven, CT; Z. Jiang et S.-H. Liu de PhytoCeutica, Inc. à New Haven, CT.