Publicité
Accueil > Actualité médicale > EXPLORATIONS
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2010-09-27
Actualité médicale

Tags: adolescents -  ecran -  risque -  engraisser - 
Les adolescents trop longtemps devant l'écran risquent d'engraisser - Actualité médicale
Les adolescents trop longtemps devant l'écran risquent d'engraisser

Cette étude est publiée dans l'American Journal of Epidemiology et a permis de suivre des adolescents pendant cinq ans.

Publicité

Montréal, – Trop de télévision, de jeux vidéo et d'Internet peut faire augmenter la masse adipeuse chez les adolescents. Une étude menée sur cinq ans par l'Université de Montréal et le Centre de recherche du CHU Sainte-Justine, publiée dans l'American Journal of Epidemiology, démontre que les adolescents se répartissent en quatre groupes en ce qui concerne leurs habitudes de visionnement : ceux dont le temps passé devant un écran augmente, baisse, se maintient à un niveau élevé ou demeure relativement faible de façon stable.

Même les adolescents de ce dernier groupe, chez qui l'utilisation est la plus faible, passent en moyenne plus de deux heures par jour devant un écran, malgré les recommandations d'organismes comme l'American Academy of Pediatrics et la Société canadienne de pédiatrie de ne pas excéder cette durée. Les adolescents qui passent de plus en plus de temps devant un écran et ceux dont le temps de visionnement se maintient à un niveau élevé présentent les augmentations (en pourcentage) de masse adipeuse les plus importantes, tandis que les adolescents qui réduisent leur temps de visionnement ont les plus faibles augmentations.

Bien que le visionnement de la majorité des adolescents de l'étude se stabilise et se maintient autour de 25 à 30 heures par semaine, près de 30 % d'entre eux démontrent des patrons très différents, notamment avec des hausses ou des chutes importantes durant leurs années passées à l'école secondaire: les scientifiques ont découvert que ces trajectoires étaient le plus fortement associées à un changement de la masse adipeuse.

«Certains s'inquiètent que les adolescents passent beaucoup de leurs temps libre devant des écrans, affirme l'auteure principale, Tracie A. Barnett, professeure au Département de médecine sociale et préventive de l'Université de Montréal et chercheuse au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine. Nos résultats démontrent que ...

Page suivante (2 / 3)

Article écrit le 2010-09-27 par American Journal of Epidemiology - University of Montreal
Source: American Journal of Epidemiology - University of Montreal Accéder à la source

Mots clés: adolescents ecran risque engraisser


Publicité

En savoir plus

Partenaires de recherche :

L'étude a été financée par la Société canadienne du cancer, le Fonds de la recherche en santé du Québec et les Instituts de recherche en santé du Canada.


À propos de l'étude :

L'étude « Teens and Screens: The influence of Screen Time on Adiposity in Adolescents » (Les adolescents et les écrans : l'incidence du temps de visionnement sur l'adiposité chez les adolescents), publiée dans l'American Journal of Epidemiology, a été réalisée par Tracie A. Barnett, Jennifer O'Loughlin, Igor Karp et Andrea Van Hulst de l'Université de Montréal; Marie Lambert du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine; Catherine M. Sabiston de l'Université McGill; ainsi que Mathieu Bélanger du Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick.