Publicité
Accueil > Actualité médicale > Maladies parasitaires
Mon Compte




Publicité
revuesonline.com, 14 revues médicales de référence

Alertes ansm


Actus santé : Au jour, le jour...



Dernières annonces emploi


Dernière Parution


Application

Biofutur


Partenaires


Publicité

2010-10-04
Actualité médicale

Tags: identification -  enzyme -  combat -  virus du Nil occidental - 
Des chercheurs identifient une enzyme qui combat le virus du Nil occidental  - Actualité médicale
Des chercheurs identifient une enzyme qui combat le virus du Nil occidental

Identification d'une enzyme essentielle, chez les souris, dans la lutte contre le virus du Nil occidental transmis par les moustiques.

Publicité

Des scientifiques des universités Yale et McGill ont identifié chez des souris une enzyme essentielle dans la lutte contre le virus du Nil occidental transporté par les moustiques. Cette découverte pourrait avoir des incidences thérapeutiques sur le contrôle du virus potentiellement mortel chez les humains. L’étude est publiée dans Advance Online Publication de Nature Immunology.

Des chercheurs ont étudié le rôle de la caspase-12, une enzyme qui active la sécrétion de substances qui font partie de la réaction immunitaire du corps. La fonction de la caspase-12 dans la lutte contre l’infection bactérienne a fait l’objet d’études dans le passé, mais pas son rôle en immunité virale.

L’équipe Yale-McGill a découvert que la carpase-12 régule le signal de la RIG-1, une protéine génétique du système immunitaire qui détecte l’infection virale en reconnaissant ses composantes génétiques. Ce modèle de reconnaissance est nécessaire pour déclencher la réaction du système immunitaire au virus du Nil occidental.

Le coauteur Erol Fikrig, M. D., professeur d’épidémiologie, santé publique et pathogenèse microbienne à la Yale School of Medicine and chercheur au Howard Hughes Medical Institute , explique que « les souris dépourvues de la protéine caspase-12 mouraient facilement des suites d’une infection au virus du Nil occidental et présentaient des concentrations plus élevées du virus que les souris normales ».

Le virus du Nil occidental s’est propagé rapidement en Amérique du Nord au cours de la dernière décennie et peut menacer la vie des personnes au système immunitaire vulnérable.

La coauteure Maya Saleh, Ph. D., professeure adjointe de microbiologie et d’immunologie à l’Université McGill et scientifique médicale de la Division des soins critiques de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, a déclaré que les découvertes de l’équipe ouvraient des avenues possibles de recherche pour déterminer si ...

Page suivante (2 / 2)

Article écrit le 2010-10-04 par Advance Online Publication de Nature Immunology - CUSM
Source: Advance Online Publication de Nature Immunology - CUSM Accéder à la source

Mots clés: identification enzyme combat virus du Nil occidental


Publicité

En savoir plus

L’étude a été subventionnée par les National Institutes of Health, le Howard Hughes Medical Institute, le Northeast Biodefense Center, les Instituts de recherche en santé du Canada et le Burroughs Wellcome Fund.